Laurent Kah

Bassistes, musiciens, luthiers ......
Répondre
Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 1831
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Laurent Kah

Message par Bruno Chaza » 28 juil. 2006, 12:52

Un plaisir de partager avec Laurent Kah
....Voilà l'échange de ce moment passé avec Laurent.
Bruno Chaza

Ø Peux-tu nous expliquer comment as commencé ton activité de luthier ?
J’ai toujours voulu faire ce métier. Ma famille travaille le bois depuis au moins 6 générations. Et ma passion pour la musique, m’a toujours attirée vers ce métier (C’est p’tet pas le plus vieux, mais sans aucun doute le plus beau ! ). Je vous passe les détails, finalement ça m’a repris sur le tard, par hasard, comme ça… Je me suis levé un matin en me disant « Je vais me faire une basse !» (C’était ça ou je modifiais ma Jazzbass US 5c !!!)

Ø La lutherie comme tout travail artisanal demande un savoir, comment t’es tu apprivoisé aux techniques spécifiques du métier, as tu suivi une école, travaillé avec un maître artisan ou est tu autodidacte ?
La réalisation d’une basse (Je ne fais que des basses !), nécessite principalement des compétences dans le domaine du bois. Et ça c’est mon métier de base depuis plus de 20 ans (déjà !). Pour le ‘’glissement’’ vers la basse, je suis autodidacte. Guidé par ma passion pour cet instrument, et une idée d’assemblage corps / manche qui me trottait dans la tête depuis un bon moment.

Ø Peux tu nous expliquer le story board de la fabrication d’une basse, de la conception à la finition ?
En voilà une question qu’elle est bonne !
Mes basses sont fabriquées totalement artisanalement. Ce qui veut dire que faire un modèle existant (Dune, Rémige, Ventus, Manta, Murène) ou un modèle 100% custom ne change rien coté coût.
La naissance d’une basse commence donc naturellement par une période où je dois comprendre ce que le bassiste recherche exactement (aussi bien côté son, qu’au niveau ergonomie et donc forme). Cette relation humaine, primordiale sur le résultat final, est un moment que j’affectionne tout particulièrement !!!
Puis vient le projet. Je propose des formes, des techniques, des choix de bois.
Ce projet se finalise autour de dessins (à l’échelle 1) que je pousse de plus en plus loin. J’arrive à intégrer le décor de la table choisie.
Exemple avec la basse de Jean Christophe Dupèbe. (Dune ‘’JCD Edition’’ !)
** Cette basse va certainement avoir une vie palpitante, et faire quelques très beaux albums !… Jean Christophe vient d’enregistrer le dernier de TEIVI (www.teivi.net) avec ma Dune 004…. Vivement qu’il soit finalisé !!! Miaaaam ! J’ai pu écouter quelques extraits, JC est égal à lui-même : ENORME !!! **
Le forum de notre site Internet ( www.basses-lkah.com ) nous permet de rester en contact permanent, d’envisager des modifications, (photos à l’appui) très rapidement tout au long de la conception, puis de la réalisation (voir le changement des boutons sur le projet de JC).

Ø En quoi les bois utilisés t’aident-ils dans la quête du son recherché ?
Une basse c’est avant tout des cordes et ‘’du bois’’ (Je n’oublie pas les doigts, mais c’est un autre débat !) C’est la vibration des cordes, et l’alchimie particulière entre les différentes essences de la lutherie qui génèrent le son, la qualité de l’instrument.
La sélection des bois, la qualité et le choix des assemblages, sont donc essentiels.
Après, je pense que seule l’expérience permet de savoir où on va à ce sujet.

Ø Quel regard as-tu sur les différentes écoles celles aux manches traversant, collés et vissés, qu’amènent justement ces trois conceptions différentes dans le rendu sonore fini de l’instrument ?
Je pratique principalement les manches vissés, dont un système un peu spécifique
(Plus facile à expliquer ‘’avec les mains’’ autour d’une basse !) que j’appelle ‘’vissé traversant "
J’ai également expérimenté le traversant… Jamais le collé (mais ça pourrait venir)
J’avoue ne trouver que des différences infimes entre les différents assemblages (avec des choix de bois identiques).
Reste que les manches vissés permettent plus de possibilités quant à la rigidité de la partie arrière de la ‘’poutre’’ sillet / chevalet. Suivant les choix de bois on peut faire varier le son de manière très significative.

Ø Est-ce que l’emplacement des micros influence la sonorité d’un instrument, peux-tu-nous en dire un peu plus là-dessus ?
Oui bien sûr.
Le son, le grain, sont générés par la lutherie.
Les premiers essais à vide me permettent de confirmer les possibilités, éventuellement une spécificité sonore d’un instrument.
De là, j’aime pouvoir offrir la possibilité de rechercher la meilleure position possible afin de retrouver, avec un maximum de précision, le son de la basse à vide.
Chez nous, un bassiste peut tout choisir, y compris et surtout la position des micros !!! On se retrouve à l’atelier, et je règle l’un puis l’autre, et enfin les deux ensemble.

Ø On parle souvent de diapason pour les instruments peux tu nous en révéler les mystères, une sorte de glossaire de façon à ce que les néophytes puissent commencer à comprendre l’importance des données techniques ?
C’est assez simple en fait…
A tirant de corde égal, un diapason plus long va générer plus de tension.
Plus de tension, ça sert à quoi ? … Ca aide à avoir des sons plus ‘’précis’’ sur les cordes graves (intéressant donc à partir de 5 cordes. J’ai mis entre guillemets car tout ça n’est qu’une question de goûts et d’oreille ! Et ce n’est pas non plus la solution miracle pour les SI mous !!!
Ce que j’aime particulièrement sur les diapasons longs (35’’ ), c’est les attaques, les notes mortes plus présentes (avec mes doigts à moi hein !) et ce, principalement sur fretless. Encore une fois, c’est principalement une question de goûts !
Le choix précis du (ou des !) diapason(s) sur les ERB peut devenir plus intéressant. J’ai actuellement en fabrication une 9 cordes à diapason variable (32’’ / 35’’).

Ø La frette zéro à ton avis c’est un plus pour l’instrument ou un gadget ?
Le sillet est une pièce primordiale. La moindre erreur peut avoir de sérieuses conséquences.
Ce que j’aime bien dans ce système, c’est le fait de séparer deux fonctions du sillet classique.
La frette 0 permet un appui parfait des cordes, mais à une hauteur difficilement réglable.
Le guidage des cordes doit être confié à une autre pièce.
J’utilise un système assez proche qui me permet de régler avec précision la hauteur des cordes. (Voir la série des Rémiges)

Ø Quels sont tes projets futurs, vers quelles inventions ou innovations aimerais tu te tourner ?
Je ne recherche surtout pas l’innovation à tout prix, le ‘’classique’’ dans nos métiers n’a pas que du mauvais ! :o)
Je sais aussi que mes clients ont des idées folles (Certaines dans les cartons, sont même assez géniales !)… Ils sauront m’emmener dans des chemins que je n’imagine pas encore…
La prochaine est une Single Cut 9 cordes multiscale…

Ø Explique-nous quel serait à ton avis la basse idéale ?
Très simple : Une basse qui puisse passer de 4 a 10 cordes, de frettée en fretless…
Bref, ‘’la basse idéale’’ est un mythe ! Et je n’y crois pas du tout !
Et tout dépend principalement de ce qu’on en fait !
Pour moi, une 4 ou 5c frettée, et une 6c fretless. Question de goûts !

Ø De quel modèle, série, ou instrument es tu le plus fier ?
Baafff…. Franchement ? Aucun. Je les aime toutes autant, chacune avec ses caractéristiques propres, les qualités de ses défauts et réciproquement…
J’ai peut être quand même un petit faible pour les Rémiges (2,9kg en concert, c’est un régal pour mon dos !).
Mais les prochains modèles ‘’Ventus’’, la ‘’Manta’’ 9c de Seb et la ‘’Murène’’ de Mattias (5c E->C + Vibrato), m’emballent d’avance !!

Ø Quel rapport entretiens-tu avec les bassistes, endorses tu ? souhaiterais tu le faire ?
Avec les bassistes ?… Franche camaraderie avec certains, psychothérapie privée (private joke) avec d’autres… Bref, que du bonheur !
Concernant l’endorsement, je trouve ce mot tellement moche qu’à partir de ce jour je le bannis définitivement de mon vocabulaire !!!
Je préfère parler de relation technico-artistique !
Il est passionnant pour le luthier de trouver des artistes talentueux qui sauront le guider dans ses choix. Fabriquer un instrument parfaitement adapté au jeu d’un bassiste qui pourra alors en tirer le maximum… On en rêve tous, non ?


Ø Joues tu d’un instrument, peux tu nous en dire plus sur ce sujet ?
Heu ben oui ! De la basse !!!
Bon ok, j’ai commencé il y a très longtemps par 15 ans de clarinette classique. J’ai abandonné, dégoûté… Pas assez ‘’black’’ la musique de chambre !!! :o)
Et la basse ‘’m’est tombée dessus’’, je ne m’en suis pas encore relevé !!! Je joue avec des potes dans un petit groupe en cours de réorganisation. Un seul but : Le plaisir de jouer et tenter de progresser individuellement, intégré à l’ensemble…

Ø Puisqu’on parle aussi de musique et de musicien, quels sont ceux que tu écoutes, et quel Cd tourne régulièrement sur ta platine ?
Déjà, le nôtre ! On sort de studio, et il tourne pas mal chez moi ! :o)
Sinon, plus sérieusement, Miller et surtout dans sa période M Davis !
Et plein de choses, de tout… Mais je reviens régulièrement vers Miller !
J’avoue attendre le prochain enregistrement d’Yves Carbonne avec une certaine impatience !

Ø Face aux productions bon marché qu’aurais-tu à dire aux bassistes qui souhaitent investir dans un instrument ?
Oulaa ! Vaste sujet.
Le plus simple c’est : Essayer, essayer et surtout essayer !!!! (Oui oui, les miennes aussi !)
Et évitez dans la mesure du possible les trucs vraiment pas bien. Le matériel très bas de gamme ne sera jamais un achat intéressant. (On trouve des basses moins chères qu’une paire de micros de qualité…) Il ne faut pas s’attendre à des miracles !
Je suis aussi assez contre l’effet de mode des marques. Le marketing industriel arrive à nous faire acheter des instruments comme on achète une paire de chaussures de sport !

Ø Qu’aurais-tu à dire à celles et ceux qui voudraient devenir luthier aujourd’hui ?
Si seule la passion vous guide, si vous aimez les nouilles… Alors foncez !!!
Encore une fois, pour moi, c’est que du bonheur….

Ø Peux tu nous décrire ton atelier et les différentes machines nécessaires à l’élaboration de l’instrument ?
J’ai la chance de travailler dans un atelier (d’agencement) très spacieux et bien équipé.
Les machines servent principalement aux gros débits, puis je travaille pas mal à la fraiseuse. J’utilise également une grosse ponceuse et surtout l’électroportatif et les outils à main. (Savoir-faire à la main reste pour moi une règle de base)
L’ordinateur sert aussi beaucoup…. Pour les projets le site et le forum !

Ø Travailles tu seul ou en équipe ?
Nous sommes principalement 3 dans l’atelier à pouvoir travailler sur les basses.
Il me reste toujours une grosse partie du travail à réaliser. Projet, frettage, finition, montage, électronique, réglages…. Etc. etc.

Ø As-tu des choses à ajouter ou un message à faire passer ?

Ho que oui ! .................VIVE LA BASSE !!!
Sous toutes ses formes…
La basse est un instrument génial, en perpétuelle évolution…
Poussée par des musiciens qui recherchent et trouvent des trucs à tomber.
Bien sûr la basse 4 cordes n’est pas morte, écoutez ou réécoutez ‘’Ode à la Basse’’ de Patrice GUERS ! (par exemple) Enorme !
Mais écoutez aussi ce qu’un virtuose comme Yves CARBONNE joue sur une 10 cordes fretless… C’est beau à pleurer.
J’aime la basse, toutes les basses. C’est, je pense, cette diversité qui apporte et apportera une telle richesse a notre instrument préféré.
Et demain ?… J’en salive d’avance !!!

A bientôt.
Laurent KAH - Bruno Chaza
www.basses-lkah.com
www.basses-lkah.com/forum

Avatar du membre
Thob
Chef d'orchestre
Chef d'orchestre
Messages : 501
Enregistré le : 20 avr. 2006, 00:28
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Thob » 30 juil. 2006, 23:45

Une interview très intéressante. Merci à tous les deux! :wink:

Une petite question supplémentaire si c'est possible: Laurent, as-tu des bois favoris? Je vois par exemple que la touche en amarante revient souvent dans ta galerie! :D

Avatar du membre
lobass
Nouveau bassiste-forumeur
Nouveau bassiste-forumeur
Messages : 41
Enregistré le : 18 mai 2006, 00:17
Localisation : Miré (49)
Contact :

Message par lobass » 31 juil. 2006, 13:36

Hello...
En voila une question qu'elle est bonne !
Ha oui, j'adore les touches en amarante !!! Ca donne un son tres riche en harmoniques, en mediums aigus, tres chantant sur les fretless... Un growl terrible sur les frettées (Bientot des sons de la 010 ! :lol: )

Faudrait que je vous mette en ligne les deux photos qu'il manque....
A+, Laurent.
Dune 4c n°002-05, 5c n°001-05, 6c n°004-05
Rémige 4c n°006-05, 6cFs n°007 et 008-05
Tech Soundsystems Black Cat + 4x10"
http://www.basses-lkah.com

Avatar du membre
binuche
Chef d'orchestre
Chef d'orchestre
Messages : 721
Enregistré le : 14 mars 2005, 21:30
Localisation : loire atlantique : donc Nantes

Message par binuche » 31 juil. 2006, 17:20

Le principe du vissé traversant a l'air intéressant. Pourquoi ce choix ?
@+

Avatar du membre
lobass
Nouveau bassiste-forumeur
Nouveau bassiste-forumeur
Messages : 41
Enregistré le : 18 mai 2006, 00:17
Localisation : Miré (49)
Contact :

Message par lobass » 01 août 2006, 01:40

Salut,
Wha les questions qui tuent !!! :lol:
C'est vraiment cette idee qui m'a fait demarrer en fait.
J'avais cet assemblage en tete bien avant de faire ma premiere basse.
Cumuler les avantages des deux... Fort sustain, attaques pechues du manche visse... Ben ca marche.
Et cet assemblage a bien d'autres avantages, mais je ne voudrais pas non plus devoiler tous mes "petits secrets" ! :lol:
Pour mesurer l'interet, je ne vois pas d'autres solutions que d'essayer.....

Concernant les images manquantes dans le mail d'origine:
Le projet de la 010:
Image

La basses finie:
Image

Je vous laisse le soin de les replacer au bon endroit dans le texte !
A+, Laurent.
Dune 4c n°002-05, 5c n°001-05, 6c n°004-05
Rémige 4c n°006-05, 6cFs n°007 et 008-05
Tech Soundsystems Black Cat + 4x10"
http://www.basses-lkah.com

Avatar du membre
Thob
Chef d'orchestre
Chef d'orchestre
Messages : 501
Enregistré le : 20 avr. 2006, 00:28
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Thob » 12 août 2006, 22:21

La mission semble bien accomplie! :mrgreen: Elle a même gagné un potar en route! :lol:

Tu as trouvé une jolie forme d'instrument je trouve. A la fois classique et moderne, sobre et élégante... bien joué! :wink:

Avatar du membre
lobass
Nouveau bassiste-forumeur
Nouveau bassiste-forumeur
Messages : 41
Enregistré le : 18 mai 2006, 00:17
Localisation : Miré (49)
Contact :

Message par lobass » 12 août 2006, 23:46

Thob a écrit :La mission semble bien accomplie!
Hello
Reste a attendre les impressions de JC ! (Il ne la lache meme plus pour donner des nouvelles ! :wink: )
Elle a même gagné un potar en route!
Ouai, JC n'aime pas les potards doubles, ni les push pull. Donc un bouton de plus et deux inter !
Merci pour les compliments....
A+, Laurent.
Dune 4c n°002-05, 5c n°001-05, 6c n°004-05
Rémige 4c n°006-05, 6cFs n°007 et 008-05
Tech Soundsystems Black Cat + 4x10"
http://www.basses-lkah.com

JAYSEE99
Nouveau bassiste-forumeur
Nouveau bassiste-forumeur
Messages : 44
Enregistré le : 05 juin 2005, 12:29
Localisation : Bordeaux
Contact :

Message par JAYSEE99 » 25 août 2006, 10:17

Laurent, je n'ai plus internet :lol:
Et je couche avec ma basse à longueur de jour et nuit :lol:
Un ptit soundclip sur une compo, désolé c'est à l'arrache mais ça donne ue idée assez précise des sonorités de la 010...
La basse est en passif, balance complètement sur le micro aigu!!!!

Hommage

D'autres extraits prochainement!!!!

Encore merci à Laurent pour son travail FANTASTIQUE!!!!!!! :D :D :D
Que la basse ne soit plus un instrument...mais une musique dans votre coeur
Image
http://myspace.com/JAYSEE99

Répondre