Jannick Top

Bassistes, musiciens, luthiers ......
Répondre
Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 2037
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Jannick Top

Message par Bruno Chaza » 10 mai 2007, 11:35

Un plaisir de partager avec Jannick Top
....Voilà l'échange de ce moment passé avec Jannick
Bruno Chaza


Actualités
Bonjour Jannick, pourrais-tu nous parler de ton actualité et de tes projets ?
Je viens de terminer un album avec un trompettiste venant de l’univers du jazz, Eric Lelan je suis très content de cette collaboration.
L’album va sortir chez NOCTURNE fin avril.
Je prépare un concert au théâtre de sierre (15 et16 juin) théâtre qui m’a pris en résidence et vais enregistrer la musique très bientôt pour l’album studio dans un premier temps, le live suivra.
Le titre est INFERNAL MACHINE…tout un programme...
Avec James Mc Gaw (gtr) ….. Damien Schmidt (drums)…… mathias lecomte(piano) Vocaux: Clara Sermier et normalement, deux voix de l’est: Nathalia ermilova et Veronica boulitcheva.
Comme tu le vois Bruno je n’ai pas le temps de m’ennuyer…

Est-ce que tu écoutes encore maintenant des musiciens qui te donnent de l’énergie pour jouer, pour avancer, peux-tu en parler ?
Quelle musique écoutes-tu en ce moment ?

Il y a bien sûr beaucoup de musiciens excellents, dans les bassistse, je citerai par exemple Victor Wootten dans Bela Fleck & the Flecktones.qui est certainement celui qui m’a le plus impressionné.
Il y en a aussi de moins connus,comme le réunionnais Jamy Pedro, par exemple.
C’est une nouvelle généeration de bassistes 5 ou même 6 cordes. C’est terrassant.
En ce qui me concerne j’écoute surtout et cela de plus en plus, l’esprit des choses avec de perpétuels allers retour dans l’école russe ( Stravinsky-Prokofieff Moussorvsky )dans les impressionnistes comme Ravel et musique contemporaine du quart du siècle dernier
comme déserts et arcane d’Edgard Varese…etc
Dans in autre genre je citerai aussi les grands classiques que sont Coltrane et miles Davis ( pour la période de 63 à 72 principalement )
Il y a bien d’autres choses aussi ,mais en gros ce sont mes nourritures dans les musiques anciennes…
Dans les choses actuelles que j’aime bien écouter, je citerai par exemple
Otep……TIinariwen…..Techonophonic Chamber Orchestra….Neda et Shirzad ….…..Meshugah………A ePrfect circle..The Ten Thousand Things……..
Je trouve aussi intéressantes les démarches de Piscist et de Lezrod
Il y a tellement de choses, que la consommation est immédiate et évolue très vite,contrairement au siècle dernier.

Avec le recul sur ton parcours quels ont été les musiciens qui t’ont réellement influencé, ceux que tu aurais aimé rencontrer ?
Tous les classiques que j’ai cité précédemment en ce qui concerne les bassistes, j’ajouterai
Ron Carter ……Jimmy Garrisson….Eddi Gomez….

Le passé musical, l’évolution
Ton passé musical en tant qu’étudiant vient plutôt de quel courant Jazz, classique, autodidacte ?
Du classique, le reste est autodidacte entièrement

As-tu l’impression de t’être approprié certaines clés dans ton jeu, une façon particulière de traiter une cadence ou un accord, bref comment et par quel moyen as-tu acquis une certaine liberté technique ?
Je tourne toujours autour des modes utilises par Messiaen,et cherche toujours le son ou vibration qui induit un état de conscience…Je joue toujours avec la perception du tout et la sensation d’être en même temps là où je suis sur scene mais aussi en face dans la salle.Cette perception simultanée m’a toujours aide a jouer la Musique avec les autres, et non pas pour moi tout seul par rapport à moi. Cela a donc fortement influence mon jeu, car quand on écoute le tout, on joue pour servir ce tout…
Cette approche tient forcément compte aussi de la grandeur d’une salle et on ne jouera pas la même chose en club,que dans une grande salle,car il faut tenir compte du temps que ton son arrive a l’autre bout…Mais tout ça se sent très vite quand on se pose la question et qu’on essaie de le ressentir….

Quelles ont été les marches de ton évolution, ce qui t’a réellement permis d’avancer, certains musiciens, un livre d’étude particulier, la compréhension d’un standard, un déclic personnel, une façon particulière de travailler etc… ?
Si je devais citer un ou deux livres,je citerai en premier…L’Homme et son évolution possible d’ouspensky,livre qui est le résumé de Fragments d'un enseignement inconnu et qui nous parle de l’enseignement de Gurdjieff. Je citerai aussi Le Symbolisme du Corps Humain d’annick de souzenelle
Et certains ouvrages sur la Kabbale Séphirotique traitant du trajet de Kether à Malkyth et de Malkuth à Kether. Ces ouvrages semblent éloignes de la Musique,mais en fait pas du tout…

Sur quel album aimerais-tu que l’on t’écoute ? demain je veux acheter un Cd où tu joues, qu’est ce que tu me conseilles ?
Il y a plusieurs directions
Troc ….. album avec Ceccarelli
Magma……. versions 72 A 76 Mekanik Destruktiw Kommandoh (1973). Kohntarkosz (1974). Udu Wudu (1976) ...…
Jannick Top……. DE FUTURA
Quartet Fusion Vander lockwood widemann Top
Pour les nouveautés L’album LeLann Top prevu pour fin avril Infernal Machine album perso prévu pour la rentrée.

Quelles ont été les grandes récompenses de ton parcours de musicien, ce dont tu es le plus fier ?
La plus grande récompense est très sincèrement pour moi le fait d’être appréci2 et de savoir que j’ai pu apporter beaucoup de choses a de nombreuses personnes.J e suis très reconnaissant d’être reconnu comme tel et de me sentir comme un passeur…
Je suis également très fier d’avoir toujours autant envie,car ceux qui m’apprécient me renvoient cette force, ce “pouvoir faire”.

Est ce que la basse est pour toi l’instrument dédié au groove ou es-tu de ceux qui aiment prendre des chorus et du jeu en accords ?
Il faut faire ce pour quoi on est fait
La basse est pour moi l’instrument qui permet a la musique d’avoir un centre de gravité .Je la dédie totalement à cette conception.
Ce qui ne m’empêche pas d’apprécier et d’écouter l’opposé…

La musique rime souvent avec déplacements, rencontres, moments forts que ce soit avec des personnalités musicales ou extra-musicales, qu’est ce qui t’a marqué le plus, la découverte d’un pays, d’une culture, d’une personnalité, une façon de pensée ? qu’est ce qui a dépassé le cadre de la musique et qui t’as enrichi ?
Le fait de voyager beaucoup permet la rencontre,et relativise notre pensée.Vu que l’on ne voit que ce qui fait écho en nous,ou que nous sommes ,le fait d’être en contact avec d’autres interprétations aide beaucoup pour quitter ses certitudes et donc se voir…
La chose qui me frappe le plus est qu’on en est toujours en train de confronter, opposer et imposer des idées (idéologies religions etc) à d’autres idées…chacun a la sienne qui est la meilleure…Il faudra encore au moins 1000 ans pour qu’enfin on se rende compte que c’est l’être humain qui se cache derrière ces idées…quelles qu’elles soient…Ce ne sont pas les idées qu’il faut changer ou combattre,c’est ce qu’on en fait, c’est nous qui devont changer.
Cette ignorance dure depuis la préhistoire…
Cette prise de conscience a beaucoup changé ma vie…
Vouloir “bruler la sorcière “pour ne plus qu’il y ait “le diable” est une ineptie…

Le matériel, la lutherie
Quels instruments utilises-tu ? As-tu une basse de prédilection ou est-ce que tu adoptes plusieurs instruments suivant les styles et les fonctions ?
Je suis plutôt du genre basse de prédilection. Je rappelle que j’accorde en quinte A1 D2 G3 C4
- Fender jazz bass
- Fender precision
- Sadowski (active)
- Tom Anderson(fret less)
- Jacobacci fret less
- Yamaha 2 octaves montée avec des cordes accordées 1 octave au dessus
- Samick short scale montée 1 octave au dessus également
- Contrebasse chinoise
Amplis Grosse artillerie:
- SVT ampeg Pt ampli (2hp de 10 pouces): SWR combos dont je me sers souvent de preamp, grâce a la sortie XLR en façade.

La vie du musicien, les conseils
Peux-tu nous décrire une semaine type de ta vie de musicien, cours, séances répétitions, composition, travail personnel ?
Etant en train de préparer les concerts de juin,le cd etc,j’alterne entre composition et enregistrement.Je suis plutôt du matin actuellement, Minuit a 7 heures pour recharger la machine et c’est reparti.
La conception et la réalisation d’un projet comme celui là me prend tout mon temps disponible.
Je prépare aussi la transmission qui est essentielle et vais animer des ateliers du rythme;j’ai mis au point un enseignement pour faire travailler la conception du rythme,(tous instruments) car c’est le parent pauvre de notre enseignement…

Qu’est ce que tu bosses encore ? la lecture, l’improvisation, le jeu, la composition, les arrangements, la MAO qu’est ce qui encore te fait envie sur l’instrument ?
Je bosse toujours de nouvelles techniques de basse. Le matin au réveil est pour moi le meilleur moment.

Quels sont les conseils que tu donnerais aux aspirants bassistes qui te lisent ?
S’inspirer de ce qui existe pour décoller,mais très vite,aller au devant de son unicité, car ce n’est qu’elle qui est fondatrice de ton art.
Même si c’est ridicule de le dire,il faut passer des heures sur l’instrument.Ou alors fais un autre métier. On ne quitte jamais la Musique,c’est elle qui te quitte, tout peu a peu, sans faire de bruit….

On sait tous que la gestion du quotidien prend énormément de temps sur l’instrument mais te reste-t’il du temps pour assouvir d’autres passions ?
Je suis passionné par la Kabbale…nul n’est parfait…Je suis aussi très voyeur.
Observer les autres,a toujours été pour moi très riche d’enseignement.

Internet, crise du disque , prise de position
La crise du disque, l’individualisme forcené de ceux qui arrivent à vivre de la musique, le formatage des musiques, est-ce que tu penses que la pente est irréversible ou est-ce que tu entrevois des solutions ?

Dans le même genre de question penses-tu qu’Internet soit une ouverture de plus pour le musicien ou crois-tu à contrario que la toile va nous isoler encore plus ?
Je trouve beaucoup de choses décevantes en la matière, en particulier,la place prise par la machine qui pousse l’humain en dehors du terrain de jeu.
Un espoir tout de même, si la génération des trentenaires est perdue…je retrouve un très grand engouement chez les ados pour l’instrument.
C’est ce qui m’a pousse a vouloir transmettre…
De toute façon,le mode appartiendra à ceux qui le feront,c’est donc maintenant à eux de venir au devant de la scene et de faire leur monde.
On ne peut que les aider a cela …
Nous sommes passes d’un monde vertical,(on avait des repères vers lesquels on essayait de se hisser),à un monde horizontal.Tout le monde a,tout le monde est connu.
Mais quand “tout le monde l’a”, la conséquence est que “plus personne ne l’a”
Tout le monde est sur internet,donc on ne voit plus personne en fait.
Il va donc falloir que les choses se reverticalisent à nouveau, d’une autre manière.
Tout est cyclique,même la fin

Sans rentrer dans un haut débat philosophique, penses-tu que le musicien a son mot à dire face aux cris d’alarme que la planète émet un peu partout, réchauffement, course à la productivité ? Ou penses-tu au contraire que le musicien doit rester dans sa bulle et ne pas pratiquer le mélange des genres ?
Certainement, le musicien a aussi son mot à dire.
Mais je me suis rendu compte que le plus grand problème de l’écologie
Ce son certains écologistes qui réglssent des comptes sociaux au travers de ces idées.
Tant que l’on n’admettra pas que c’est parce que nous sommes nombreux que la planète se réchauffe, rien ne s’arrangera, bien au contraire.
Bruler les sorcières n’a jamais fait disparaitre le diable…
Je suis donc très pessimiste sur le sujet, et j’ai l’impression que très peu de monde se rend compte de cela,vu que l’on ne va s’occuper que de l’arbre qui cache la foret. ….Alors…..Vive l’écologie….

Conclusion
Les questions les domaines que tu aurais voulu que l’on évoque tu peux me les rajouter ici ils seront les bienvenus ?


La liberté sur l’instrument,ce n’est pas de faire ce que l’on veut, c’est se libérer de soi même.
Le travail de l’instrument est un travail sur nous même au sens alchimique du terme.
C’est pour moi la clé de cette liberté…

Amitiés
Jannick Top - Bruno Chaza

http://www.jannicktop.com/

Répondre