Fréderic Monino

Bassistes, musiciens, luthiers, ils viennent vous voir sur le forum
Répondre
Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 1532
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Fréderic Monino

Message par Bruno Chaza » 10 mai 2007, 11:37

Un plaisir de partager avec Fréderic Monino
....Voilà l'échange de ce moment passé avec Fréderic.
Bruno Chaza

Actualité
Ø Bonjour Fréderic, pourrais-tu nous parler de ton actualité et de tes projets ?
En tant que sideman, je joue en ce moment dans le quintet Organsong d’‘Emmanuel Bex (orgue) et Monica Passos (voix) avec Jérôme Barde (Guitare) et François Laizeau à la batterie. J’aime beaucoup la liberté, l’énergie et la rare complicité musicale dans ce groupe qui mélange les influences du jazz et de la musique brésilienne. Je joue également avec le quintet « Chant du monde » de Jean-Marc Padovani, un répertoire autour des musiques traditionnelles du monde avec des accents « jazz » ; ainsi qu’avec le trio jazz du guitariste Frederic Favarel (cf cd « quelques chansons et autres transformations »)
Parallèlement à mon activité de musicien, je m’occupe de l’association continuum, dont l’objectif est d’inviter un musicien de jazz à une rencontre musicale précédée d’une master-class à l’attention de tous les musiciens….la saison dernière nous avons accueilli par exemple Jean-michel Pilc (piano)/Laurent Cugny (piano)/Franck Tortiller (vibraphone)/ François Jeanneau (saxophones)….
Je mets aussi régulièrement en ligne sur le site des relevés et documents pédagogiques. www.assocontinuum.com
Pour finir ce volet actualité, je m’attaque à la rédaction d’une courte analyse du jeu de Steve Swallow pour le magazine jazzman à paraitre ce printemps.
Coté projets :
Fin 2007, on m’a passé une « commande » en trio avec Eric Longworth au violoncelle et Philippe Euvrard à la contrebasse, sur la musique de « Police » arrangé pour ce format.
Après la sortie du cd « Around Jaco » nous mettons en place pour fin 2007 début 2008 quelques dates à l’étranger mais je n’en dirais pas plus pour le moment, et je t’en reparlerai si tu veux bien quand ce sera signé !
Un projet en bass-solo et samples est en gestation et devrait voir le jour début 2008…
Pour finir, j’espère pouvoir enregistrer un nouvel album fin 2008 en quintet…

Ø Est-ce que tu écoutes encore maintenant des musiciens qui te donnent de l’énergie pour jouer, peux-tu en parler ?
L’énergie pour jouer, je la trouve plutôt en jouant avec les musiciens au moment du concert…

Ø Quelle musique écoutes-tu en ce moment ?
Du Jazz en particulier ou des musiques qui favorisent l’improvisation, mais aussi de la musique brésilienne, du flamenco, du funky, de la pop, des musiques traditionnelles et un peu de classique voir contemporain…

Ø Avec le recul sur ton parcours quels ont été les musiciens qui t’ont réellement influencé ?
Jaco Pastorius, Steve Swallow, Carlos Benavent, Paul Jackson, Marc Bertaux, Marc Johnson, pour les bassistes. John Scofield, John Coltrane, Keith Jarrett et beaucoup d’autres dans une certaine mesure, je pense…

Le matériel, la lutherie

Ø Quels instruments utilises-tu ?

Des leducs :
U-bass frettless, Leduc-Maurad bass, et un prototype de basse electro-acoustique, que nous avons co-réalisé avec l’excellent luthier qu’est Christophe Leduc

Ø As-tu une basse de prédilection ou est-ce que tu adoptes plusieurs instruments suivant les styles et les fonctions ?
Depuis une dizaine d’année j’utilise quasiment exclusivement ma u-bass frettless
5 cordes (EADGC) ; elle s’adapte à des contextes assez différents…

Le passé musical, l’évolution
Ø Ton passé musical en tant qu’étudiant vient de quel courant Jazz, classique, autodidacte ?[/b]
Autodidacte à tendance Musique, en s’intéressant le plus possible à toutes les formes de musique et à leur propre « règles du jeu »…

Ø As-tu l’impression de t’être approprié certaines clés dans ton jeu, une façon particulière de traiter une cadence ou un accord, bref comment et par quel moyen as-tu acquis une certaine liberté technique ?
Une certaine liberté s’acquiert par un travail acharné, pour pouvoir lâcher prise à être disposer aux sons…je me suis crée quantités d’exercices différents pour les difficultés que je rencontrais…et je continue à m’en créer aujourd’hui mais de façons plus larges, en travaillant sur un concept, une idée, une couleur, un débit etc…

Ø Quelles ont été les marches de ton évolution, ce qui t’a réellement permis d’avancer, certains musiciens, un livre d’étude particulier, la compréhension d’un standard, un déclic personnel, une façon particulière de travailler etc… ?
Vraisemblablement un peu de tout ça…les musiciens précités, pour les livres « improviser bass method » (shermusic), « La partition intérieure (ed outre mesure), les différents « real book », pour les déclics personnels ils ont souvent eu lieu en allant écouter un concert…

Ø Dans quelle configuration es-tu le plus à l’aise trio, quartet, studio y-a t’il selon toi une formule qui fait passer le mieux ce que tu as à dire ou est ce suivant l’humeur ?Ø
Le quartet est effectivement une formule que j’aime plus particulièrement. Il offre à l’intérieur même, une formule trio (voire duo), l’interactivité y est plus que possible en pouvant varier les timbres…mais évidemment l’humeur est un vecteur important tout autant que changeant…

Ø Je n’aime pas beaucoup le studio car le casque m’enlève une sensation corporelle des graves…L’enregistrement live me plait beaucoup.

Ø As-tu un tempo, ton tempo privilégié, lequel ?
?..............le bon !

Ø Quelles sont les tonalités que tu apprécies et dans lesquels tu navigues en lieu sur Dans l’improvisation, il ne peut y avoir de lieu sur…les tonalités que j’aime le moins Gb et Db…Heureusement il en reste 10, mais il ne peut avoir de « lieu sur ».

Ø Sur quel album aimerais-tu que l’on t’écoute ? demain je veux acheter un Cd où tu joues, qu’est ce que tu me conseilles ?
Sur plusieurs car on ne peut jouer de la même façon en trio qu’en big band…
je me restreindrais à 3 cd :
« Big band Lumiere » Dromesko (Polygram/Universal) puis deux disques sous mon nom : First Meeting (Chant du Monde/Harmonia Mundi) et Around Jaco (Yak Prod/Dom disques)

Ø Quels ont été les grandes récompenses de ton parcours de musicien, ce dont tu es le plus fier ?
D’une façon plus générale je suis « fier » de pouvoir garder le cap, de continuer à faire des choix artistiques et donc de vie, de ne pas faire de la musique que je n’apprécierais pas avec des musiciens pénibles : ca c’est mon unique et précieux luxe…pourvu que ça dure…

Ø Est ce que la basse est pour toi l’instrument dédié au groove ou es-tu de ceux qui aiment prendre les chorus et le jeu en accords ?
La basse est pour moi un instrument de musique, un outil donc j’essaie d’en faire le mieux possible en utilisant le maximum de possibilités…pas d’opposition entre le groove et les solos par exemple…tout dépend du contexte, du format, style et son du groupe…donc pour répondre à ta question, oui au groove, oui aux accords, oui aux solos, mais pas n’importe quand, ni avec n’importe qui ! J
Un peu comme l’humour…

ØSi demain une fée se penchait sur ton berceau, et te donnait la possibilité de jouer avec des musiciens contemporains ou non, avec quelle équipe de rêve aimerais-tu te retrouver ?
Beaucoup de gens que je connais et d’autres que je ne connais pas…je ne peux répondre à madame la fée ! Fée comme tu veux.

ØLa musique rime souvent avec déplacements, rencontres, moments forts que ce soit avec des personnalités musicales ou extra-musicales, qu’est ce qui t’a marqué le plus, la découverte d’un pays, d’une culture, d’une personnalité, d’une façon de pensée ? qu’est ce qui a dépassé le cadre de la musique et qui t’as enrichi ?Ø

La réponse est dans la question !! La musique couvre tellement de cadres qu’elle est enrichissante par nature…Je poserais la question, quelle domaine ne peut pas entrer dans la musique, ou s’en approcher ? Là, encore Bruno, tes questions sont très intéressantes mais, il nous faudrait des heures et des heures pour développer….

La vie du musicien, les conseils
Ø Peux-tu nous décrire une semaine type de ta vie de musicien, cours, séances répétitions, composition, travail personnel ?[/b]
Les semaines comme les jours se suivent et ne se ressemblent pas…j’ai levé le pied sur les cours depuis peu pour me consacrer plus à un travail personnel (composition, instrument). Je suis un internaute curieux et j’y découvre toujours des sujets musicaux (ou non) intéressants...

Ø Qu’est ce que tu bosses encore ? la lecture, l’improvisation, le jeu, la composition, les arrangements, la MAO
Tout ça !

Ø Qu’est ce qui encore te fait envie sur l’instrument ?
D’avoir toujours du plaisir à l’explorer toujours et encore…

Ø Quels sont les conseils que tu donnerais aux aspirants bassistes qui te lisent ?
De se connaître et d’évoluer sans barrière sans œillères, écouter des musiques différentes et saisir pourquoi elles sont dans l’histoire de la musique…même si elle demande un effort d’écoute dans un premier temps…
(je ne parle pas des musique « à la mode » !!;))

Ø On sait tous que la gestion du quotidien prend énormément de temps sur l’instrument mais te reste-t’il du temps pour assouvir d’autres passions ?
La gestion du quotidien c’est surtout la famille et l’importance qu’elle existe…
Pour le peu de temps ensuite qu’il reste j’aime :
-tous les jeux (sauf jeux argent), et en particulier le jeu d’échecs !
- la cuisine pour les saveurs et la créativité qu’elle permet, très proche de la musique, je trouve….

Internet, crise du disque , prise de position
Ø La crise du disque, l’individualisme forcené de ceux qui arrivent à vivre de la musique, le formatage des musiques, est-ce que tu penses que la pente est irréversible ou est-ce que tu entrevois des solutions ?[/b]
Rien n’est irréversible, tout se transforme…
Pour la crise du disque, elle existe depuis très longtemps dans les musiques comme le jazz…mais aujourd’hui il est devenu difficile pour les labels de rentabiliser leur production…là encore ces niches de marchés sont à exploiter grâce à internet. Il faudrait surtout repenser dans son ensemble le cd, son support, sa fonction, son prix…les futurs labels devront être présent de la production en studio jusqu’à la diffusion du projet en concerts, bref il s’agit d’une réflexion globale…
En ce qui concerne le téléchargement, et autres actes de piratage, il en ressort qu’une personne qui a 10 000 morceaux téléchargés (qui de fait n’a pas pris le temps de les écouter) n’est pas plus avancé qu’une personne qui prend le temps de faire des choix plus restreint en s’attachant à prendre le temps d’écouter, gouter, sentir, etc.…c’est un zapping imbécile, et une course à celui qui aura le plus grand nombre de titres…quelle bêtise !
C’est pour moi le vrai problème d’internet est ne pas prendre le temps, le zapping facile…bon, je m’arrête là autrement ca va être trop long….


Ø Dans le même genre de question penses-tu qu’Internet est une ouverture de plus pour le musicien ou crois-tu à l’inverse que la toile va nous isoler encore plus ?

C’est vraisemblablement un outil pour se faire connaître un peu plus…tout dépend ce que l’on propose…internet étant saturé d’informations, on peut vite croire exister alors que l’on ne touche qu’un infime nombre de gens, c’est le pendant fantasmagorique d’internet. Trop d’infos, tue l’info…Sur le site myspace, par exemple, des millions de gens sont connectés, une communauté se crée et permet de lutter contre un certain anonymat…mais la chimère du groupe qui « perce » grâce à internet est à oublier vue le nombre de groupe qui restent sur a touche….

ØSans rentrer dans un haut débat philosophique, penses-tu que le musicien a son mot à dire face aux cris d’alarme que la planète émet un peu partout, réchauffement, course à la productivité ? Ou penses-tu au contraire que le musicien doit rester dans sa bulle et ne pas pratiquer le mélange des genres ?
L’artiste musicien ne peut rester dans sa bulle, il est en tant qu’artiste récepteur du monde qui l’entoure…ceci dit tout les musiciens ne sont pas artistes, c’est vrai (et pas péjoratif)
Le musicien, comme tout les citoyens du monde, ont à se positionner sur la santé de dame nature.
L’écologie est maintenant dans la tête de chacun, l’importance de gérer au mieux nos actes d’une manière générale (sans être pour autant dans une perfection)…concernant la course productivité, c’est encore une vaste question !! Pour faire court, je te répondrais que je suis un anticapitaliste convaincu et que productivité et rentabilité sont des mots qui sonnent mal à mes oreilles….

Conclusion
ØLes questions les domaines que tu aurais voulu que l’on évoque tu peux me les rajouter ici ils seront les bienvenus
Ø
Allez au spectacle ! c est le meilleur moyen de continuer à faire exister la musique vivante en France, qui a quelques soucis, tout comme la culture (par contre l’acculture a beaucoup progressé)…soyez curieux autant qu’ouvert à l’art en général et la musique en particulier...

Fréderic Monino-Bruno Chaza

http://www.fredericmonino.com/

Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 1532
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Video Laizeau-Bex-Monino

Message par Bruno Chaza » 21 sept. 2013, 11:14

Une vidéo de Fred avec son trio Laizeau-Bex-Monino ! Excellent !

Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 1532
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Message par Bruno Chaza » 20 oct. 2013, 11:38

Je rajoute un lien en streaming pour une conférence de Frederic concernant Jaco Pastorius

http://www.francemusique.fr/emission/le ... 2013-00-00

http://www.brunochaza.com/data/forum/vi ... php?t=2541

mirana404
Nouveau bassiste-forumeur
Nouveau bassiste-forumeur
Messages : 1
Enregistré le : 04 avr. 2017, 03:44
Localisation : Paris

Re: Video Laizeau-Bex-Monino

Message par mirana404 » 04 avr. 2017, 05:19

Bruno Chaza a écrit :Une vidéo de Fred avec son trio Laizeau-Bex-Monino ! Excellent !
équipement photovoltaïque
Bonjour,
Merci pour le partage de cette vidéo!
Bonne journée!

Répondre