Bunny Brunel

Bassistes, musiciens, luthiers ......
Répondre
Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 2037
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Bunny Brunel

Message par Bruno Chaza » 09 mai 2005, 20:40

Un plaisir de partager avec Bunny Brunel
....Voilà l'échange de ce moment passé avec Bunny
Bruno Chaza


Actualité
Ø Bunny bonjour, pourrais-tu nous parler de ton actualité et de tes projets ?
Bonjour bruno, actuellement je travaille sur mon prochain album avec Patrice Rushen, je produis le nouvel album du groupe Redbone et je suis en train d'enregistrer un projet avec Stanley Clarke.

Ø Sur quel album aimerais-tu que l'on t'écoute, demain je veux acheter un Cd où tu joues, qu'est ce que tu nous conseilles
J'aime tous mes albums mais je te conseille a quiconque de commencer par le denier, histoire d’être à la page!Il s'intitule "CAB4".

Ø Est-ce que tu écoutes encore maintenant des musiciens qui te donnent de l'énergie et de la force, peux-tu nous en parler ?
Je n'écoute pas trop de musique à part celle des projets dont je m'occupe actuellement. Dans ma voiture jaime bien ecouter les nouvelles ou des CD come The best of Stevie Wonder ou Luther Vandross ou bien le préféré de ma fille The Swan Lake.

Le matériel, la lutherie
Ø Quel instrument utilises-tu ?
Je n'utilise que mon modèle de basse que j'ai entièrement conçu pour Carvin: BB70 et BB75, il y a aussi une 6 cordes la BB76. j’utilise aussi une contrebasse électrique que j'ai aussi conçu et qui a été fabriqué pendant un moment par "Valle Art Guitar" et que je dois ressortir prochainement. Par contre, la contrebasse acoustique que j'utilise est une Lavello de 1956.

Ø As-tu ta basse de prédilection ou est-ce que tu adoptes plusieurs instruments suivant les styles et les fonctions ?

Mes basses Carvin sont faites par des ordinateurs, elles sont toutes identiques au centième de millimètre près. J'ai 2 ou 3 basses du même genre mais elles sont toutes pareilles. Je n'ai pas de préférence! J'utilise une fretless 4 et une 5 cordes pour les morceaux qui descendent plus bas que le Mi, et pareil pour les frettées

Le passé musical, l’évolution
Ø Ton passé musical en tant qu’étudiant est-il uniquement Jazz ?
Non, au début des Années 60 j'ai commencé avec de la Pop et du Jazz en parallèle, puis j’ai monté un groupe qui jouait du James Brown et de la Motown tout en continuant le Jazz. Je suis aussi passé aussi par le Rock et la musique brésilienne. Au début des seventies je me suis mis au Jazz Rock et à la Fusion. Je n’ai pas quitté cette muqiue depuis

Ø As-tu l’impression de t’être approprié des clés dans ton parcours, une façon particulière de traiter une cadence ou un accord, bref comment et par quel moyen la technique a laissé le pas à la liberté dans ton jeu ?
Grâce à tous les styles différents que j'ai pu pratiquer, j'ai développé un vocabulaire musical très polyvalent ce qui ici ( aux Etats-Unis ) est un avantage comparé aux musiciens Américains qui ne jouent généralement que dans un seul style.

Ø Quelles ont été les clés de ton évolution, ce qui t’a réellement permis d’avancer, les musiciens, un livre d’étude particulier, la compréhension d’un standard, un déclic personnel, une façon particulière de travailler etc… ?
J'ai voulu faire des solos de basse comme John Coltrane ou Herbie Hancock. La plus part des bassistes de l'époque, faisaient des solos bizarres qui tenaient plus du chorus de percussions que d'autre chose. Cela n'avait rien à voir avec les accords des morceaux qu'ils jouaient. Ceci dit,les disques qui m'ont fait réaliser qu'il fallait que je travaille techniquement ont été : "Bill Evans at the Montreux Jazz festival" avec Eddy Gomez et Jack Dejohnette et aussi Chick Corea "Sometime Ago" and "Light As A Father" avec Stanley Clarke, Airto et Flora Purim.

Ø Quelles sont les affinités propres à ton jeu, trio, quartet, y-a t’il selon toi une formule qui fait passer le mieux ce que tu as à dire ou est ce suivant l’humeur ?
Aucune importance, j'aime seulement jouer avec de bons musiciens. Ceci dit j'ai la tendance a former des groupes avec Guitare, Keyboards et Batterie.

Ø Dans le même style de question as-tu un tempo, ton tempo, lequel ? Qu’elles sont les tonalités que tu apprécies et dans lesquels tu navigues en liberté ?
Je n'ai pas de préférences, J'aime tous les tempos et toutes les tonalités.

Ø Considères-tu la basse comme l’instrument du groove ou es-tu de ceux qui aiment aussi la liberté en solo et en accords ?

Un bassiste doit avant tout savoir jouer la basse. Il doit savoir-faire sont rôle de support. Si l'on peut en plus du groove créer des mélodies et des contrepoints, c’est tant mieux. Il ne faut jamais oublier que la précision rythmique et plus importante que les notes. Une mauvaise note bien jouée rythmiquement est meilleure qu'une bonne note pas en place!. Aussi, quelqu'un qui joue 2000 notes en permanence ne trouvera pas beaucoup de musiciens prêts à jouer avec lui. N'oublions pas la clé donnée par Miles Davis: "Less is more".

Ø Deux basses dans un orchestre comme Coltrane l’a expérimenté, tu penses que ça peut orienter la musique vers quelle direction ?
C'est ce que je suis en train de faire avec Stanley Clarke! Tu me diras ce que tu en penses quand le CD sortira ?

La vie du musicien, les conseils
Ø Peux-tu nous décrire une semaine type de ta vie de musicien, cours, séances répétitions, travail personnel ?
Le truc est de pouvoir s’occuper des choses de la vie quotidienne et de trouver le temps de faire de la musique? Good luck!

Ø Quels sont les conseils que tu donnerais aux aspirants musiciens qui te lisent ?

Pratiquez l'instrument le plus possible, et ne pas être négatif. Les musiciens Français sont en général très négatifs et très critiques vis a vis de leur collègues musiciens. Leur attitude est toujours condescendante et ils oublient d'être seulement content de pouvoir jouer de la musique en essayant de créer la beauté dans n'importe quelle circonstance. Il n'y a pas de mauvaise musique, il y a seulement de mauvais interprètes qui n'arrêtent pas de critiquer les musiciens avec qui ils jouent au lieu d'essayer de trouver une solution pour jouer d'une manière qui aidera a créer un meilleur ensemble.

Comme Herbie Hancock me le disait, Miles Davis lui a dit: Ce qui ce passe sur scène est la réalité immédiate, "You have to deal with it!"! Il veut dire que quoi qu'il arrive-il faut toujours traiter ce que les autres musiciens font comme parfait et réagir en conséquence pour que tout sonne bien.
Tous les musiciens qui jouent sur scène essayent de faire du mieux qu'ils peuvent. Notre travail est de les faire devenir encore meilleurs!

Internet, crise du disque, prise de position
Ø La crise du disque, l’individualisme forcé de ceux qui arrivent à vivre de la musique, le formatage des musiques, est-ce que tu penses que la pente est irréversible ou est-ce que tu entrevois des solutions ?
La France a toujours été spécialiste pour créer des organismes s’arrangeant à promouvoir des lois. Celles-ci créent des taxes perçus sous prétexte de perte d’argent. On le voit sur les bandes magnétiques, sur les CD vierges, les DVD vierges etc... Cet argent les musiciens n’en voient jamais la couleur.
Toutes ces organisations qui engloutissent la majeure partie des bénéfices des artistes se retrouvent maintenant dans une position ou ils ne peuvent plus contrôler les ventes dont la coutume était le ramassage au passage des 90%. Soudainement ils ne peuvent plus récupérer leur quote-part et essayent de faire passer une autre loi qui taxerait les "Téléchargements Peer to peer". Personnellement je pense que l'Internet est une très bonne chose qui crée un système permettant aux musiciens de faire écouter leur musique et de la vendre directement au consommateur sans passer par les maisons de disques. Le peer to peer permet aux consommateurs d'écouter des oeuvres qu'ils n’auraient jamais entendu et ainsi pouvoir acheter si ils aiment les CD de l'artiste et même plus tard d’aller les voir en concert. Ceci crée un système de publicité fantastique qui n'était réservé avant qu’aux grandes vedettes!
Aussi avant quand on aimait une chanson on était forcé d'acheter tout un album! Maintenant avec des sites comme Itune on peut acheter pour 1$ la chanson de son choix.

En gros la crise du disque est seulement ressentie par les maisons de disque et leur grandes vedettes, pas les petits artistes!

Je vends maintenant sur mon site : bunnybrunel.com mes CD dans le monde entier. Mes disques n'ont jamais été aussi bien distribués!

Ø Le problème majeur des musiciens et artistes français:
Je regrette que les personnes et les organisations françaises qui s’occupent des concerts et des festivals, n'emploient pratiquement pas d’artistes français. Chaque fois que je regarde les programmes des festivals français je vois toujours non seulement les mêmes mais, la tendance à employer des artistes étrangers, spécialement Américains?
C'est une honte par exemple qu'à la célébration du Centenaire de la révolution du 14 Juillet avec tous les merveilleux chanteurs et chanteuses de l’Opéra Français, ils ont engagé une grosse vache Américaine (Jessie Norman) drapée dans un drapeau français au milieu de l'Arc De Triomphe pour chanter la Marseillaise!

http://www.bunnybrunel.com
Modifié en dernier par Bruno Chaza le 19 juil. 2007, 11:33, modifié 4 fois.

madogs
Chef d'orchestre
Chef d'orchestre
Messages : 622
Enregistré le : 27 avr. 2005, 11:30
Localisation : Marmotland
Contact :

Message par madogs » 10 mai 2005, 10:28

c'est toujours un bonheur de pouvoir lire ces interviews !!!

merci beaucoup, je me réjouis de lire les autres....
"le talent c'est d'avoir envie de faire quelque chose, tout le restant, c'est de la sueur." Brel

Avatar du membre
binuche
Chef d'orchestre
Chef d'orchestre
Messages : 721
Enregistré le : 14 mars 2005, 21:30
Localisation : loire atlantique : donc Nantes

Message par binuche » 10 mai 2005, 14:50

Salut tout le monde.

Même si je connais assez peu la musique de Bunny Brunnel, il est clair que c'est un bassiste excellent et très actif bien que moins médiatisé que certains . L'accumulation d'enregistrements pouvant toutefois être dommageable quant à la lisibilité de l'artiste en terme de créativité.

Je sais qu'il utilise une technique de jeu main droite particulière : il n'alterne pas les doigts main droite quand il remonte. Ca permet une grande vélocité de jeu. Toutefois cela se fait à mon avis au détriment de l'attaque de la corde. Ce qui peut être génant dans des styles plus dynamiques comme le rock, le métal et affiliés. Mais il est vrai qu'on l'a rarement vu au Fury Fest... :lol:

Son matériel , Carvin a un look typiquement US, pas beau à mon gout mais ce sont de bonnes basses. Leur matos Basse ( amplis, baffles et sono est également de qualité ). Ils ont une polique de vente par le net en direct usine très intéressante ( prix et délais ) mais malheureusement cantonnée à l'amérique du nord. Je possède depuis plusieurs années un DCM 1000 ( ampli de puissance ) très performant.

Il souligne la spécialisation des musiciens US, et n'est pas tendre avec les Français. Mais ses critiques sur ces derniers ne trouvent-elles pas dans sa conclusion une réponse partielle : les musiciens Français sont peu sollicités par leurs propres institutions et festivals... Débats intéressant.

Pour finir je suis entièrement d'accord avec son opinion sur la crise du disque et son retentissement sur les "petits" artistes.

Article enrichissant et qui donne l'impression d'un fossé dans les mentalités respectives des musiciens des deux côtés de l'Atlantique...
@+

Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 2037
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Commentaire

Message par Bruno Chaza » 13 mai 2005, 22:53

Oui merci pour ton analyse binuche, exact le débat concernant les musiciens Français peu sollicités par leurs propres institutions ... est d'actualité....j'ai personnellement bien aimé le passage concernant le respect nécessaire que l' on doit avoir avec ceux qui jouent avec nous, c'est vrai que c'est assez énervant de chercher systématiquement le côté négatif alors qu'il y a tant d'énergie à donner du bon côté de la force, et je dis cela avec lucidité sans naiveté aucune....les choses sont effectivement plus simples lorsque l'on met de la bonne volonté un peu partout, par contre le côté grande famille des musiciens dont parlait Tony en prend un petit coup vu dans ce sens là :roll: c'est pourquoi j'aime assez garder le même cadre dans les entretiens ..on peut vraiment avoir des opinions riches même si elles sont éloignées parfois, c'est justement l'essence même du truc...

Avatar du membre
binuche
Chef d'orchestre
Chef d'orchestre
Messages : 721
Enregistré le : 14 mars 2005, 21:30
Localisation : loire atlantique : donc Nantes

Message par binuche » 14 mai 2005, 11:10

Oui, les mêmes questions permettent des recoupements intéressants. Ici on a l'opinion de tony ( qui est en France ) et de Bunny ( qui n'y est pas ).

Quelle réponse est la plus objective ? Dans une certaine mesure, l'opinion de Bunny est sans doute fortement influencée par son éloignement et l'opinion ( ou a prioris ) des américains à notre égards.

@+

Avatar du membre
Thomas
Moderato
Messages : 1111
Enregistré le : 05 nov. 2004, 14:00
Localisation : Cahors

Trés intéressant

Message par Thomas » 16 mai 2005, 22:18

J'aime beaucoup sa vision du groupe et du rôle que chacun devrai avoir envers les autres, c'est une trés bonne direction à prendre, trés positive et ouverte.
Sinon, j'ai été trés déçu lors de l'emprunt de son disque " Cab " qui sonne année 80 et n'a pas de sens pour moi mais ce n'est que mon avis... :?
En tout cas merci pour la qualité de tes interview Bruno et le guide qu'ils représentent pour nous musiciens, il est toujours bon de prendre du recul sur ce que l'on fait et le sens qu'on y donne... :wink:
Modifié en dernier par Thomas le 17 mai 2005, 21:28, modifié 1 fois.

Invité

Message par Invité » 17 mai 2005, 21:15

concernant son dernier disque, je suis très étonné qu'il parle uniquement de CAB4. Pour moi c son avant dernier puisqu'il a sorti un disque il y a peu "bunny brunel & friends" titre "café au lait" présent sur son site?
bref sinon, grand bassiste.

Reproche: un peu trop américain pour un français, même pas foutu de proposer son site en français...et site très très très axé sur le marketing, bref le vrai amerlock :x

Invité

Message par Invité » 17 mai 2005, 21:16

Pourquoi je suis plus loggé? xumun, message précédent :cry:

Avatar du membre
xumun
Moderato
Messages : 1137
Enregistré le : 26 avr. 2005, 12:43
Localisation : marseille

Message par xumun » 17 mai 2005, 21:17

Anonymous a écrit :concernant son dernier disque, je suis très étonné qu'il parle uniquement de CAB4. Pour moi c son avant dernier puisqu'il a sorti un disque il y a peu "bunny brunel & friends" titre "café au lait" présent sur son site?
bref sinon, grand bassiste.

Reproche: un peu trop américain pour un français, même pas foutu de proposer son site en français...et site très très très axé sur le marketing, bref le vrai amerlock :x

Avatar du membre
Philippe B
Requin de forum
Requin de forum
Messages : 433
Enregistré le : 13 oct. 2004, 21:55
Localisation : Essonne

Message par Philippe B » 17 mai 2005, 21:27

grand musicien
deux albums a ecouter touch, et surtout ivanhoe pour le plaisir de chiner :D
Philippe B

zorg
Bassiste forumeur habitué
Bassiste forumeur habitué
Messages : 122
Enregistré le : 06 avr. 2006, 19:20
Localisation : 92

Message par zorg » 30 avr. 2006, 10:49

Hello,

Dans le dernier "Bassiste magazine" (n°5), il ya dans le CD ROM un cours de Bunny Brunnel que j'ai bien apprécié.

Les CD du Bunny (quoi de neuf, docteur ?) qui me branchent : "CAB" et "CAB 2" - c'est Dennis Chambers à la batterie, ça me plait, même si quelques méchantes langues trouvent le Chambers surfait.

Entre "Bassiste magazine" et "Basse Tension", y'a pas photo ; "Basse Tension" est meilleur : moins raccoleur, plus technique et précis dans les interviews. Que du bonheur !
BASSE PARTOUT 6 POSSIBLE

Répondre