Josquin des Prés

Bassistes, musiciens, luthiers ......
Répondre
Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 2067
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Josquin des Prés

Message par Bruno Chaza » 18 févr. 2019, 20:56

Actualités
D'abord, je voudrais vous remercier de m'avoir interviewé. Je réalise que cette interview concerne la basse, mais dans mon cas, la basse a été le début et le tremplin de toute ma carrière musicale et de mon esprit d'entreprise.
À la fin des années 80 et au début des années 90, alors que j'étais encore un bassiste actif (je le suis toujours), j'ai commencé à devenir producteur (réalisateur en Francais) et auteur-compositeur.
C'est à ce moment-là que j'ai commencé à réorienter ma carrière de bassiste vers des methodes d'enseignement pour la basse, a commencer par des méthodes livres / CD et menant à la sortie de mon app “Bass Fitness” l’an dernier.

001.jpg
001.jpg (165.13 Kio) Vu 197 fois

Bonjour Josquin, quels sont ton actualité, tes projets ?
Comme vous le savez peut-être, j'ai plusieurs carrières dans l'industrie de la musique. Actuellement, je me concentre sur l'écriture de chansons, composition pour la télévision, cinéma et production d’artistes.

Quels sont les musiciens, la musique que tu écoutes en ce moment ? peux-tu nous en parler ?
J'écoute une grande variété de musique; de Thelonius Monk, Miles Davis à Rihanna, Ariana Grande etc. J'aime tous les styles de musique. Je n’hésite pas a dire que j'aime les chansons pop, courantes, simples et j’ai toujours aimé. Avant d'être bassiste de fusion-jazz, j'étais bassiste de pop. Être ouvert à tous les styles a toujours été très formateur dans le développement de mon style en temps que producteur, compositeur et bassiste

Le matériel, la lutherie. Quel instrument utilises-tu?

Mes basses principales sont: Ibanez SR, Taylor Acoustic, Washburn AB40 Fretless, Carvin BB4, Vigier Passion qui sonne énorme, et ma Fender Precision de 1964, que je posséde depuis les années 70 et que j’ai joué sur des centaines d’albums, CDs et musiques TV.

Parle nous de l’amplification, des cordes ?
J'utilise une tête combinée MarkBass (en direct live et en studio)
Depuis 1985, j’utilise les corde LaBella Hard Rocking Steel” (40-60-80-100)

Utilise tu des effets, si oui développe ce qu’il te semble apporter à ton jeu?

Le seul effet que j'utilise est un léger “chorus”, surtout lorsque j’utilise ma basse frettess

Le passé musical, l'évolution. Quel a été ton parcours d’étudiant en musique ?

Ma devise a toujours été de jouer et de m'entourer de gens meilleurs que moi que se soit musiciens, engineer etc. C’est un des seul moyen de croissance.

Je suis née en France. Mes parents étaient à la fois artistes et auteurs et pendant mon enfance nous avons fait la navette entre la France et New York. J'ai commencé dans la musique quand nous vivions près de la ville de Libourne où j’ai été au lycée.
Comme d'habitude, nous avons formé un groupe et il n'y avait pas de bassiste, alors j'ai commencé à jouer des lignes de basse sur les quatre cordes graves d'une guitare classique. Quelques mois plus tard, un ami m’a prêté sa basse pour que je puisse jouer notre premier concert. À l’époque, nous jouions tout ce qui était populaire: Beatles, Stones, mais j’ai rapidement pris un vif intérêt pour les lignes de basse de Jack Bruce et John Paul Jones specialement sur Led Zeppelin 2.

002.jpg
002.jpg (119.84 Kio) Vu 197 fois

J'ai contacté des groupes populaires en France pour voir s'ils cherchaient un bassiste. Quelques années plus tard, grâce à une relation établie par mon frère à Paris, j'ai rejoint d'anciens membres du groupe français très populaire Triangle pour former Edition Spéciale. Nous avons rapidement signé avec United Artists, ensuite RCA et avons sorti 2 albums. J’ai quitté Edition Spéciale après le deuxième album et j’ai rejoint le groupe de Didier Lockwood. Ce fut mon expérience d'apprentissage la plus efficace. Nous avons fait des tournées pendant environ un an, et puis je suis parti à Los Angeles pour rejoindre le groupe de Jerry Goodman (Mahavishnu Orchestra) et devenir musicien de studio. J'ai commencé à jouer à des sessions et à des concerts avec les meilleurs joueurs comme Alex Acuna, Jeff Porcaro, Steve Lukather, Vinnie Colaiuta etc. Mi-années 80, j'ai créé le groupe de pop-rock Stress. Jimmy Crespo d'Aerosmith était le guitariste et c'est à ce moment-là que j'ai vraiment perfectionné mon style de production et composition. Cela a mené à mes collaborations avec le célèbre compositeur Bernie Taupin (parolier d’Elton John entre autres)

As-tu l’impression de t’être approprié des clés dans ton parcours, une façon particulière de traiter une cadence ou un accord, comment et par quel moyen la technique a t-elle laissé le pas à la liberté dans ton jeu ? Quelles ont été les clés de ton évolution, ce qui t’a réellement permis d’avancer, les musiciens, un livre d’étude particulier, une rencontre, une façon particulière de travailler ? La lecture en musique, c’est important pour toi?

En termes de pratique, j'ai créé mes propres exercices pour main gauche. Ces exercices sont plus tard devenues, le contenue de ma méthode de basse et de mon App “Bass Fitness” Distribué par Hal Leonard Publishing. Bass Fitness est utilisée et recommandée par de nombreux bassistes et aussi des écoles style Berkley College of Music.
A ce jour, “Bass Fitness” a fait les plus grosses vente d’une méthode de basse depuis le début de l’existence de l’instrument basse électrique. Plus de 300,000 copies.

En ce qui concerne la technique main droite, j’ai aussi commencé à développer ma propre technique en pratiquant sur des exercices de batteries (Dante Agostini). Mon approche était que si je pouvais utiliser mes doigts de main droite comme des baguettes de batterie, il n’y aurait rien que je ne puisse pas jouer. Aussi, comme je voulais aussi améliorer mes capacités de lecture, mi-années 70, j’ai acheté la méthode de lecture Francis Darizcuren et cela m'a été extrêmement utile. Mes deux principaux ouvrages sont Bass Fitness, J.S. Bach pour basse et Classic Funk and R & B Bass.

Quelles sont les affinités propres à ton jeu, trio, quartet, y a t-il selon toi une formule qui fait passer le mieux ce que tu as à dire ou est-ce suivant l’humeur ?
J'aime jouer en quartet quel que soit le style de musique. Comme ça il y a toujours le soutien d'accords lorsqu'un des instruments prend un solo.

As tu un tempo, ton tempo, lequel ? Quelles sont les tonalités que tu apprécies et dans lesquelles tu navigues en liberté ? [/size][/b]
Ayant été bassiste de session pendant de nombreuses années, j'ai dû très tôt faire preuve de souplesse dans toutes les tonalités et tous les tempos. Lorsque vous vous rendez au studio et que le producteur ou l’arrangeur vous donne un chart, vous devez être préparé, car vous ne savez jamais ce qu’il va être décidé en termes de tempo et de tonalité.

As-tu développé ta technique de jeu propre ?
Dans les années 70, lorsque j’ai commencé à travailler avec Edition Spéciale, j’ai beaucoup développé mon propre style. En particulier sur notre sortie «Aliquante» chez RCA en 1977.
Pareil fin des années 70 et début années 80 avec Didier Lockwood et Jerry Goodman. Cependant, en tant que bassiste de studio à Los Angeles, et plus orienté vers le pop et le rock, mon style personnel est devenu quelque peu homogénéisé pour s’adapter à tout ce qui m’était demandé.

Penses-tu que la basse est l’instrument du groove ou aimes-tu te sentir libre tant dans les solos que dans les accords ?
Pour moi, la basse est un instrument de groove et la connexion entre batterie, percussions et les autres instruments, même en solo, est très importante pour ne jamais perdre votre groove. Mes soli sont toujours basé sur le groove.

Demain je veux acheter un CD où tu joues, qu’est ce que tu me conseilles ?
C'est une question difficile. J'ai joué de la basse sur plus de 60 CD de styles très différents.
Le deuxième album «Edition Speciale» Aliquante (maintenant sur CD chez Musea Records) dans un style progressif jazz-rock des années 70.
Le premier album de Lisa Sanders sur MCA US (que j'ai produit et joué la basse aux côtés de Jerry Goodman au violon et Alex Acuna à la batterie).
De plus, je viens de jouer sur un morceau avec Bunny Brunel et Stanley Clarke sur “BaseBall” Bunny Brunel and Friends.
Yves Choir: Réalisation et Basse Josquin Des Pres, Billy Sheehan (bass), Jeff Porcaro (drums) et Steve Lukather (guitar).

La vie du musicien, les conseils. Peux-tu nous décrire une semaine type de ta vie de musicien?

J'ai commencé ma carrière professionnelle en 1975. Quelques années plus tard, j'avais décidé que si je devenais un musicien professionnel, je devais gagner ma vie. C’est la raison pour laquelle j’applique trois règles simples à chaque offre qui m’est offerte. Les règles sont:n ° 1, ça doit être éclatant a jouer,
n ° 2, ça doit avancer ma carrière,
n ° 3, ça doit bien payer. Si l’offre ne se présente pas sous au moins un de ces critère je ne suis pas intéressé. Tous les jours, je me trouve à peser les opportunités qui se présentent à moi, que ce soit de la musique à produire, une chanson à écrire pour un artiste, une bande-son TV à composer, etc. Je travaille 4 à 5 jours par semaine et j’en adore chaque moment.

Dans un métier difficile, comment gère tu si tu en as les passages à vide ?
En 40 ans de carrière j’ai eu la chance de ne pas avoir connu beaucoup de moments de ralentissement. Lorsque cela se produit, j'en profite pour me lancer dans une autre activité liée à la musique. J'ai écrit deux livres sur le fonctionnement de l'industrie de la musique aux États-Unis: «Creative Careers In Music» et «Reality Check».
J'ai contribué à la conceptualisation et au lancement de Nomad Factory Plug Ins pour DAW. J'ai conçu et lancé un logiciel de musique appelé Instant PopStar (en collaboration avec Cakewalk)

Au début des années 2000, j'ai également lancé une entreprise de création de boucles et de librarie musicale, Track Star Music Solutions (distribuée par Big Fish Audio). Mes premières sorties ont été “Old School Funk Bass” de Josquin Des Pres (une collection de 500 lignes de basse) et Tower Of Funk de David Garibaldi, boucles de batterie jouées par le légendaire batteur de Tower Of Power.

Comment as tu réagis à l’adversité, quels sont encore tes objectifs ?
J’évolue constamment non seulement en tant que musicien, mais également en tant qu'entrepreneur musical. Je ne reste jamais immobile avec une seule activité. Cela m'a permis de vivre a l’aise de musique au fil des décennies. Je viens de démarrer une nouvelle société appelée Jona Music Group avec quelques amis, où nous développons et lançons de nouveaux talents.

003.jpg
003.jpg (50.93 Kio) Vu 197 fois


Internet, crise du disque, prise de position
La crise du disque, le formatage des musiques, est-ce que tu penses que la pente est irréversible ou est-ce que tu entrevois des solutions ?
La quintessence du capitalisme consiste à comprendre et devancer une nouvelle tendance ou un changement de marché, et de participer a ce nouveau marché ou cette nouvelle tendance avant qu'il ne devance votre talent. Plutôt que d’être victime de la nouvelle technologie, j’essaie toujours de la comprendre tôt, de prendre les devants et d’y participer. Par exemple, lorsque les programmeurs ont commencé à utiliser des boucles pour créer de la musique plutôt que de paniquer, j'ai enregistré 500 lignes de basse et les ai mises à la disposition des programmeurs, puis j'ai encouragé David Garibaldi (batteur de Tower Of Power) à faire de même.

Il y a t-il d’autres horizons bassistiques que tu cherches à découvrir ?
Oui, Bunny Brunel et moi travaillons actuellement sur un nouveau projet EDM impliquant 2 basses.

Enseignes-tu ? si oui, dans quel type de structure ?
Je n'ai pas enseigné la basse depuis plus de 30 ans. Ma carrière musicale diversifiée ne me permet pas de consacrer du temps à l'enseignement. Il y a une vingtaine d’année ma pédagogie s’est transformée en méthodes de basse.

Quels sont les conseils que tu donnerais aux aspirants-musiciens qui te lisent ?
Renouvellement continu de soi même. Ne cessez jamais de croitre et si vous voulez réussir dans la musique, écoutez votre public. Si vous jouez la même musique aux mêmes endroits, pour le même public et qu’il n’y a pas d’expansion dans vos ventes tickets d’entrée ou produits (CD. Download, streams etc.), il y a de fortes chances qu’il est temps de revoir votre stratégie de croissance.

En dehors de la musique, quels sont les domaines qui te passionnent ?

Cuisine et cyclisme

Penses-tu qu'Internet puisse être une ouverture pour le musicien ou crois-tu à l’inverse que la toile nous isole encore plus en tuant le marché ?
Internet a permis de découvrir des musiciens du monde entier sans encourir de frais de déplacement. J'ai déménagé à Los Angeles en 1979. C’était une aventure risquée, audacieuse et coûteuse.
Avec l’internet, maintenant Il est possible de découvrir de nouveaux artistes a travers le monde et de se faire connaitre par social media.

Le musicien a son mot à dire face aux cris d’alarme que la planète émet un peu partout comment vois tu le monde idéal ?
Je n'ai pas beaucoup d'opinion a donner à ce sujet. Je me connais, je sais où je me situe politiquement et écologiquement, mais je n'ai pas choisi d'utiliser ma musique pour transmettre ce message.

Revenant sur votre carrière, quels sont les moments clés que vous voudriez partager - des souvenirs de personnes dans la musique ou des changements important dans votre carrière?

En fait, il y a des dizaines de moments clés et de bons souvenirs: Un ou deux comme ça:
Arriver de France a Los Angeles avec une basse et une valise et jouer avec de nombreux musiciens que j'admirais depuis des années en est un.
Un autre flash est Bernie Taupin, parolier d’Elton John, qui ouvre un dossier de paroles sur mon comptoir de cuisine pour que l’on puisse commencer a co-écrire.

Bio: Josquin des Pres
Lorsque vous regardez MTV, VH1, CW, CNN, NBC, TMZ, TBS, Food Network, HGTV, Histoire, Ellen DeGeneres, Tyra Banks, et plus de 40 chaines de télé, il y a de fortes chances que vous entendrez la musique Josquin des Prés. Compositeur, réalisateur et bassiste prolifique, pendant plus de 40 ans, Josquin a maintenu le respect de ses pairs dans l’industrie musicale. Son succès s'étend sur plus de 4 décennies, collaborant avec les plus grands noms dans la musique. Les crédits de Josquin vont de l’écriture de nombreuses chansons avec le parolier légendaire Bernie Taupin (Elton John) et bien d’autres, à la realisation de plus de 60 albums et CDs, et comme bassiste pour des dizaines d’artistes.

004.jpg
004.jpg (27.96 Kio) Vu 197 fois
Liens:
https://en.wikipedia.org/wiki/Josquin_D ... _musician)
www.TrackStarStudios.com
Fichiers joints
thumbnail_61asgQWMXFL._AC_US218_.jpg
thumbnail_61asgQWMXFL._AC_US218_.jpg (15.57 Kio) Vu 126 fois

Répondre