Directions préconisées par le ministère de la culture concernant les Conservatoires de Musique

La lecture, les partitions, les conférences
Répondre
Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 2121
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Directions préconisées par le ministère de la culture concernant les Conservatoires de Musique

Message : # 24373Message Bruno Chaza »

Veuillez trouver une note envoyée par le Ministère de la culture avec ses préconisations :

En copier/coller la partie qui concerne les examens de fin de cycle :
Les examens internes aux lieux d’enseignements artistiques

Opérée de façon globale et transversale sous la responsabilité du directeur et de l’équipe pédagogique, la prise en compte de l’évaluation continue permettra de prononcer la validation des cursus et l’orientation des élèves.
Ceci nous conforte dans l'idée que le contrôle continu sera de mise dans la délivrance des diplômes.

Ci-dessous, ce qui concerne l'admission en classe CHAM :

Comme l’énoncent les textes réglementaires, l’admission des élèves dans ces classes doit reposer d’abord sur la motivation et, pour les futurs collégiens, leurs capacités à suivre la formation dispensée.

Lorsqu'ils constituent la procédure habituelle, les entretiens avec les élèves doivent pouvoir se tenir par visio ou audio conférence en apportant une attention particulière aux enfants qui ne pourraient pas avoir accès à ces outils. La procédure retenue doit en effet veiller à ne pas être discriminante dans sa forme ou ses supports.

Lorsque les effectifs le permettent, le choix peut être fait d’accepter, en juin, l’ensemble des élèves souhaitant intégrer une classe à horaires aménagés et de ne finaliser l’inscription qu’au bout d’un mois de pratique à la rentrée, sur la base d'un constat partagé entre les équipes pédagogiques des deux établissements et d’un contrat concerté avec l’élève.

Enfin, voici ce qui concerne les orchestres à l'école ou activités chorales dumistes :

Même si a ce stade aucune consigne spécifique n’a été formulée par les autorités sanitaires pour les chanteurs et instrumentistes à vent, le principe de précaution invite à augmenter significativement la distanciation physique (de 3 à 5 mètres). D'une manière générale, les pratiques collectives, et en particulier celles ayant pour effet direct la production d’importants aérosols (ensembles vocaux, à vents, art dramatique, etc...) sont à proscrire.

De ce fait, pour les pratiques collectives organisées au sein de dispositifs, les nouvelles initiatives qui devaient se mettre en place à la rentrée 2020 sur la base d’une présentation des dispositifs aux enfants et familles en juin 2020 seront décalées dans le courant de l’automne ou, selon l’évolution de la situation sanitaire, au début de l’année 2021. Pour les dispositifs qui, dans ce cadre, font l’objet d’un accompagnement ou d’un pilotage national, le ministère de la Culture veillera à ajuster son soutien au plus près des réalités de terrain afin qu’aucune initiative locale ne soit abandonnée du fait de ce report.

A voir avec les élus comment cela se répercutera sur nos activités.

Bonne lecture.

Répondre