Pour ou contre le mp3...

Ici l'on discute de tout ce qui entoure l'univers musical

Etes-vous POUR ou CONTRE le téléchargement de mp3 ?

POUR
12
67%
CONTRE
4
22%
Ca m'est complètement égal...
2
11%
 
Nombre total de votes : 18

kujas
Nouveau bassiste-forumeur
Nouveau bassiste-forumeur
Messages : 16
Enregistré le : 07 sept. 2004, 13:08
Localisation : France

Pour ou contre le mp3...

Message : # 272Message kujas »

En voilà un sujet qui déchaîne les foules en ce moment... :twisted:

Comment commencer ?? :?

Disons qu'aujourd'hui, bon nombre d'internautes profitent du net afin d'enrichir leur discothèque par le biais du P2P. Cette pratique est tellement répandue aujourd'hui que certains en arrivent même à ne plus acheter un seul CD et se contente de piller les Soulseek, Kazaa, E-mule j'en passe et des meilleurs. Tout cela a le don d'énerver les grandes majors (Universal et compagnie..), prétextant qu'à terme C la mort de la création musicale.

j'attends vos opinions... :wink:
En vous remerciant, Kujas.

babass
Nouveau bassiste-forumeur
Nouveau bassiste-forumeur
Messages : 18
Enregistré le : 08 oct. 2004, 16:30
Localisation : München

Message : # 278Message babass »

Microsoft défie Apple et Sony dans la musique en ligne
LE MONDE | 13.10.04 | 14h12

Le groupe de Bill Gates a lancé, mardi, un site de téléchargement payant aux Etats-Unis donnant accès à un catalogue d'un million de titres. Distributeurs, groupes informatiques et fournisseurs d'accès Internet se disputent le marché.

Lors d'un grand show à Los Angeles, mardi 12 octobre, Bill Gates a présenté la stratégie de Microsoft dans les "médias numériques". Le numéro un mondial des logiciels vise l'énorme marché créé par les achats et échanges en ligne de musique, photos, vidéos, programmes télé et films.

Premier axe de cette stratégie, le lancement d'une offre de musique payante. M. Gates a ainsi annoncé le démarrage, aux Etats-Unis, du site de téléchargement de chansons MSN Music. Moyennant 0,99 dollar (0,80 euro) par morceau, les internautes auront accès à un catalogue de 1 million de titres. Grâce à un partenariat avec le grossiste Loudeye-OD2, cette boutique en ligne est également disponible en Australie et dans neufs pays européens.

Microsoft arrive en retardataire sur ce marché mais y fait figure d'épouvantail, du fait de sa force de frappe financière (60 milliards de dollars de trésorerie) et de sa position dominante dans le monde de l'informatique et de l'Internet. Ainsi, le site musical de Microsoft sera non seulement accessible à partir du site MSN, premier portail mondial attirant 350 millions de visiteurs par mois, mais aussi inclus dans le logiciel Windows Media Player, lui-même partie intégrante du système d'exploitation Windows sur lequel tournent 95 % des ordinateurs de la planète.

De quoi inquiéter le leader Apple, référence dans le monde de la musique en ligne. De façon surprenante, les majors du disque (Universal, Warner, EMI...) ont, en effet, essuyé des échecs sur ce marché, même après avoir obtenu en justice la fermeture du site de téléchargement gratuit Napster, en juin 2001. Pionnier, Apple a su les convaincre de lui donner accès à leurs catalogues pour cumuler un million de titres et a défini avec elles le prix d'un titre : 0,99 dollar.

La firme à la pomme a surtout élargi le potentiel des téléchargements payants en incitant à l'écoute sur un baladeur numérique, avec la commercialisation de ses populaires iPod. Aujourd'hui, son site, iTunes Store, a trouvé ses clients : lancé en avril 2003 aux Etats-Unis, il a franchi à mi-juillet le cap des cent millions de téléchargements, et depuis qu'il a étendu son service au Royaume-Uni, à l'Allemagne et à la France le 15 juin, il enregistrerait près d'un million de téléchargements par semaine dans ces pays. Parallèlement, les ventes d'iPod explosent, avec plus de trois millions d'appareils écoulés depuis octobre 2001. Apple affirme détenir près de 70 % de parts de marché mondial dans la vente de chansons en ligne et 58 % du marché des baladeurs numériques.

Ce succès a suscité les convoitises, et la politique commerciale d'Apple a été largement copiée. Si certaines boutiques en ligne ont opté pour un abonnement donnant droit à la simple écoute, tel le service Rhapsody de l'éditeur de logiciels RealNetworks à 9,95 dollars par mois, la plupart ont opté pour la vente de téléchargements dont on peut ensuite faire usage à sa guise (transfert sur baladeur, gravure sur CD...), au tarif étalon de 0,99 dollar par titre.

UNE CONCURRENCE FÉROCE

Les cyber-disquaires pullulent, venus de l'informatique, comme Dell et Roxio (qui a relancé Napster, en version payante), de la distribution, comme Virgin, HMV, au Royaume-Uni, et la Fnac, en France, ou de l'Internet comme AOL, eBay Tiscali, en Europe, et Wanadoo, en France. Certains se font aider par des opérateurs spécialisés (Loudeye-OD2, MusicNow...), alors que d'autres ont préféré acquérir un prestataire et son savoir-faire, comme Wal-Mart, avec Liquid Audio, et Yahoo, avec MusicMatch.

Mais celui qui a collé au plus près à la stratégie d'Apple et se place comme un de ses plus dangereux rivaux est le numéro deux mondial de l'électronique de loisirs, Sony. Il a lancé son magasin de chansons sur le Web, Connect, à fin mai aux Etats-Unis et à mi-juin au Royaume-Uni, en Allemagne et en France. L'inventeur du Walkman compte sur la commercialisation, d'ici à la fin 2004, d'une vaste gamme de baladeurs numériques disposant d'une autonomie trois fois supérieure aux iPod pour monter en puissance.

La concurrence s'avère donc féroce sur le marché de la musique en ligne payante, qui devrait peser 4,5 milliards de dollars en 2008 selon le cabinet Forrester (à comparer aux ventes mondiales de disques, de 32 milliards en 2003). Toutefois, le téléchargement en ligne payant reste marginal : il représenterait à peine 2 % du volume des téléchargements gratuits sur les sites d'échange de fichiers (peer-to-peer ou P2P).

De plus, le modèle économique de musique en ligne payante, tel qu'Apple l'a imaginé, doit encore faire ses preuves. Le premier obstacle est technique : Apple et Sony ont choisi de promouvoir chacun une technologie "propriétaire" qui induit que seuls leurs baladeurs numériques peuvent lire les chansons achetées sur leurs sites en ligne, et réciproquement. Microsoft, qui ne vend pas de baladeurs, va rendre son format musical plus accessible, sans pour autant être universel. Ces problèmes de compatibilité risquent tout d'abord de rebuter le consommateur. Ils pourraient également limiter la multiplication des offres de musique payante, en handicapant les disquaires en ligne qui ne fabriquent pas de baladeurs parallèlement.

Le second obstacle est financier. Apple, en fixant le prix à 0,99 dollar, avoue ne pas gagner d'argent avec l'iTunes Store. Il ne récolterait que 4 cents, contre 70 pour les labels et les artistes, et le reste en taxes et commissions bancaires. Si Apple peut se rattraper grâce aux ventes d'iPod, qui dégageraient une marge d'exploitation d'environ 20 %, ce n'est pas le cas des autres acteurs de la musique en ligne. Pour autant, ce prix resterait trop élevé pour l'internaute, selon une étude de l'institut Idate, qui estime qu'il faudrait le baisser à 0,5 dollar par chanson pour attirer les clients en masse. Les réseaux d'échange de musique Kazaa, eDonkey et autre Morpheus, gratuits, ont donc encore de beaux jours devant eux.

Gaëlle Macke

Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 2213
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

la loi......

Message : # 304Message Bruno Chaza »

Bonjour à tous, la question qui est posée pour ou contre le téléchargement ne devrait pas soulevé de suspense, tout le monde en théorie est pour le téléchargement des musiques. Par contre nul n’est censé ignoré la loi et pour l’instant c’est totalement illégal. Voici un extrait d’interview « dépêche du midi » du 24 Octobre 2004 suite aux condamnations dont ont été l’objet des Lotois. L’interviewé fait partie de la cellule cybercriminalité de Rosny sous bois. En ce moment sont traités 180 à 200 dossiers mensuels concernant le téléchargement.


Télécharger de la musique sur Internet, c’est comme voler un Cd dans un magasin ?
Non le vol relève du code pénal et la contre façon du code de la propriété intelectuelle. Toute personne qui diffuse sur Internet un fichier numérique dont elle n’a pas les droits est un contre-facteur, et la contrefaçon est réprimé par la loi.

Ne faut il pas faire la distinction entre ceux qui téléchargent et ceux qui en font commerce ?
Dans les deux cas c’est interdit par la loi. On ne peut télécharger quelquechose qui ne nous appartient pas. Et encore moins de le vendre.

La loi est elle la même lorsqu’on enregsitre le film du dimanche soir avec son magnétoscope ?
C’est exactement pareil, il ne faut pas la diffuser ou la commercialiser en dehors du cadre familial.

Qu’elles sont les sanctions ?
La peine maximum peut aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende auxquels s’ajoutent les dommages et intérêts à verser aux parties civiles.


Maintenant chacun fait ce qu’il veut le principal est d’informer.

Chris

Sanctions

Message : # 502Message Chris »

8) Alors ça fait réflèchir.......

Avatar du membre
Thomas
Moderato
Messages : 1111
Enregistré le : 05 nov. 2004, 14:00
Localisation : Cahors

Télécharger en format MP3

Message : # 673Message Thomas »

Si la question est : êtes-vous pour ou contre le téléchargement de musique sur internet ? Pour moi la réponse est trés claire.
Attiré par l'économie réalisée en téléchargeant de la musique je me suis rapidement demandé si j'allais fonctionner ou non de cette manière. :?:
Je me suis mis à la place du musicien qui vient d'enregistrer son album aprés avoir composé une dizaine de chansons, aprés avoir fait une centaine de répétitions,les déplacements qui vont avec,aprés avoir trouvé les financements...alors je me suis dit que télécharger sa musique en un clic sans acheter l'album pour lequel il a fait tant d'efforts , s'était vraiment se moquer de lui ! :?
Tout cela pour vous encourager à ne pas télécharger illégalement de la musique . Il faut aussi se dire qu'on ne peut pas tout avoir! :wink: Thomas
Modifié en dernier par Thomas le 31 janv. 2005, 19:42, modifié 2 fois.

Luc
Bassiste forumeur habitué
Bassiste forumeur habitué
Messages : 212
Enregistré le : 20 déc. 2004, 00:27
Localisation : Les ulis 91

rep MP3

Message : # 676Message Luc »

Comme le dit à juste titre Thomas, ce qui me dérange dans le téléchargement, c'est un certain mépris de l'artiste,il n'y a pas d'échange,pas de démarche altruiste.On ne se souci pas de l'importance de l'achat d'un CD pour son auteur.
C'est un effet pervers de la société de consommation: On est content de télécharger des centaines de titres, comme un gamin qui pourrait se servir à volonté dans une boutique de bonbons :shock: , on est pris par cette frénésie de consommation mais au final ......est-ce-qu'on prend le temps d'écouter et d'apprécier :?:
Je sais,je suis un peu radical,c'est un peu caricatural mais c'est un aspect qui éxiste :wink:
Tchao

Luc
Bassiste forumeur habitué
Bassiste forumeur habitué
Messages : 212
Enregistré le : 20 déc. 2004, 00:27
Localisation : Les ulis 91

Message : # 684Message Luc »

C'est sûr qu'il faut respecter le loi.
Mais ne pas se soucier de la question des droits d'auteur quand on télécharge, c'est (excuses-moi) un peu malhonnète ou du moins égoïste
Société de consommation, quand tu nous tiens... :twisted:

doll
Forumeur bassiste
Forumeur bassiste
Messages : 94
Enregistré le : 25 sept. 2004, 23:59
Localisation : Port de Bouc

humm???

Message : # 688Message doll »

:D dure questions n'est ce pas!!!!
on met a notre disposition toute la dernière technologie, et les moyens de copier tout ce que l'on désire via le net.Les producteurs margent un max sur le dos des artistes.Les distributeurs se servent gracement au passage.
le consomateur(nous)qui avons déjà payé une "tva" sur toute la marchandise + une taxe sur les disques vièrge (justement pour faire face aux copies)une taxe sur un graveur,bref , le consommateur à qui on a soutiré une max de tune et condamné parce qu'il télécharge (en se disant .....vu mes revenus et ma participation "aux taxes"j'utilise enfin la technologie qui est a ma dispo........à ce prix là).Alors que l'on nous face culpabiliser ou que l'on sanctionne celui qui ne fait que payer, je trouve cela un peu bizarre dans une société de consomation comme la notre.
Aprés sur le plan artistique faire croire aux artistes, que ce système tue la création........pardon mais j'ai du mal.
Que l'on baisse le prix du "cd" et tous le monde en achètera, car ne vous détrompez, pas il n'y a pas tant de gens à qui l'axé au net est possible!!!!!!!et oui .
Que l'on facilite l'accés à la culture ,que l'on baisse le prix des concerts , théatre, des livres............ :twisted:

je suis désolé arrêtons cette folie ou il faut mélanger l'argent et la culture on ne parle + de création, on parle que de fric.
n'acceptons pas ça!!!!!!


pardon de m'emporter mais je me refuse de croire que nous sommes tous bètes et diciplinés, ne nous emdormons pas sinon on perdra tout!!!

eric :D
eric from pdb

ol
Nouveau bassiste-forumeur
Nouveau bassiste-forumeur
Messages : 12
Enregistré le : 25 mars 2005, 00:10
Localisation : Yvelines

Message : # 1254Message ol »

Bonjour, j'apporte mon petit commentaire à un sujet qui m'intéresse.

Personnellement je suis adepte du téléchargement de musique pour une bonne raison ; c'est que sans le mp3 et le p2p, il y a plusieurs dizaines d'artistes dont je n'aurais jamais connu l'existence et dont je n'aurais jamais acheté le cd (ni jamais vu en concert).
Rien que pour ça je remercie ce système.

Ensuite, il y a des abus... (que ce soit du coté du piratage ou des majors)

Labell
Nouveau bassiste-forumeur
Nouveau bassiste-forumeur
Messages : 11
Enregistré le : 24 avr. 2005, 22:53
Localisation : Haute Marne

Message : # 1326Message Labell »

Il faut aussi savoir que le MP3 est un format propriétaire et qu'il n'est pas libre de droit. Télécharger de la musique c'est déja une atteinte aux droits d'auteurs et en plus si l'encodage est en MP3 :?

Par contre l'échange sur internet peu être profitable. En ce qui me concerne, j'ai découvert beaucoup d'artistes rien qu'en parcourant les forums, je n'ai pas eu besoin de télécharger leurs albums pour les découvrir, au pire on peut aller sur le site de la fnac ou même se déplacer pour écouter des extraits.

Le téléchargement pour "découvrir" est pour moi un faux débat, il y'a plein de façon de découvrir un artiste légalement.

Pour finir je pense que ceux qui téléchargent le font plus par soucis d'économie et je les comprend quand on voit le prix d'un album :shock: , surtout que les Majors nous avaient promis une baisse des prix lorsqu'ils ont sortis le format cédérom (je n'ai rien constaté :( ) et en plus depuis quelques années ont paie une taxe sur les cédéroms vierges concernant la violation des droits d'auteurs.

Je n'achète que des albums en occasion entre 3 et 10€ selon l'album. Je ne fais pas gagner "plus" d'argent aux maisons de disques et/ou auteurs mais ce qui est sur c'est que je ne leur fait pas en perdre.
++ Labell ++

Avatar du membre
xumun
Moderato
Messages : 1137
Enregistré le : 26 avr. 2005, 12:43
Localisation : marseille

Message : # 1327Message xumun »

mon sentiment sur la question en m'appuyant sur deux exemples précis:

j'aime beucoup carles benavent (excellent bassiste) je possédais 2 albums qu'un pote m'avait enregistré. je vais à la fnac pour acheter du benavent, je ne cherche même pas dans les rayons je vais directement voir un vendeur celui ci fait une recherche il me dit qu'il existe qu'un seul album de benavent et qu'il doit le commander. je suis vraiment désolé allez faire un tour sur certain p2p par exemple tous les albums de benavent sont dispos (ce dernier a enregistré au moins 5 albums).

en ce qui concerne maintenant dominique dipiazza dont je suis absolument fan
je cherchais son dernier album "hymn" bien sûr introuvable. je contacte dominique dipiazza qui me donne les coordonnées (email) du producteur du disque, que je contacte aucune réponse de sa part. j'utilise le p2p je trouve l'album.

je précise que j'achète très régulierement des disques par exemple le dernier victor wooten soul circus présent sur le p2p, mais que j'ai quand même acheté, je respecte les oeuvres, les musiciens mais on ne me fera pas bouffer ce que je ne veux pas manger.

je veux dire par là que la distribution en France est lamentable...
aujourd'hui les personnes qui dirigent les majors sont des commerciaux et pas des amoureux de la musique, la plupart n'ont aucune culture musicale.

les plateformes de distribution légales sont d'une pauvreté hallucinante...

Voilà mon sentiment.

Répondre