Bruno Chaza

Bassistes, musiciens, luthiers ......
Répondre
Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 1761
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Bruno Chaza

Message par Bruno Chaza » 14 janv. 2010, 23:27

Actualités
Bonjour Bruno, quels sont ton actualité, tes projets ?
Je suis dans une période open et ouvert à tous projets.
J’ai décidé d’arrêter de donner des cours. Ce fut une activité intéressante pour moi pendant quelque temps mais je n’en éprouve plus l’envie donc je m’en éloigne.
Il y a eu dernièrement une sortie d’album celui de La Noté « Gypswing » : C’est un répertoire post Django Reinhardt, avec des reprises de grands accordéonistes comme Gus Viseur par exemple.

Actuellement je travaille sur l’album de David Luccio, un chanteur italien, composé et arrangé par Michel Eyan
et sur des musiques de films, dont le sujet est la plongée sous-marine, composées par Jean François Mounet.
Jean François, outre son talent de compositeur, a mis au point un instrument son et lumière le Skydrum. Nous allons présenter avec Peter Jonsson à la guitare, Luc Plouton au piano et claviers
et Jean François au Skydrum et à la Batterie prochainement ces films sous-marins.
Sinon j'enregistre actuellement aussi le prochain album de Michel Eyan avec Pierre Etienne Michelin à la batterie
Hanna H et Michael Robinson aux choeurs

Quels sont les musiciens que tu écoutes en ce moment ? peux-tu nous en parler ?
J’écoute beaucoup de musique portugaise, du Fado.

Le matériel, la lutherie
Quel instrument utilises-tu ?
Je joue exclusivement sur mes modèles « Bruno Chaza Signature » conçus en collaboration avec le fabuleux luthier Christian Noguera
Je joue de plus en plus souvent de ma basse piccolo qui est une basse accordée une octave au-dessus, je me situe sur un registre entre la basse et la guitare dans les fréquences d’un musicien que j’adore Wes Montgomery. Ça me permet de faire des accords, des chorus, de l’harmonie et de jouer avec des bassistes même et surtout au sein des groupes ou orchestres.

Es-tu fidèle à une basse ou changes-tu d’instrument suivant tes besoins et la musicalité que tu recherches ?
Sur les ballades et certains grooves j’aime surtout jouer ma fretless, sur un tempo plus Up je prend ma fret sinon dans mon jeu de tous les jours je joue beaucoup plus avec ma piccolo.

Et l’amplification, les cordes ?
Je suis sous endorsement avec la marque américaine Aguilar.
Je dispose d’une tête hybryd lampe et transistor de 950 Watts la DB 750 et je joue sur deux baffles finition tweed vintage, un deux fois 12 pouces et un gros 15 pouces.
Je suis également sous endorsement avec la marque américaine Labella ils me fabriquent des cordes sur mesure pour mes tirants car je joue avec des tirants très fins notamment pour ma piccolo.

Des effets ?
Non aucun, pour l’instant je n’ai jamais eu le temps ni l’occasion réellement de me pencher dessus.

Le passé musical, l'évolution
Quel a été ton parcours d’étudiant en musique ?
J’ai commencé par la musique classique, puis la musique binaire progressive et rock. Après je me suis orienté vers le Jazz et j’ai fini par tout oublier et apprendre tout seul, ça a été la meilleure des formations pour moi.
Faire mon université sur scène.

As-tu l’impression de t’être approprié des clés dans ton parcours, une façon particulière de traiter une cadence ou un accord, comment et par quel moyen la technique a t-elle laissé le pas à la liberté dans ton jeu ?
En jouant tout simplement le plus possible et toutes sortes de musique. Si tu fais un copié-collé de ce que tu as appris ou bien que tu essaies consciencieusement d’appliquer un plan ou une méthode, c’est que tu n’as pas encore tout à fait compris comment ça peut fonctionner. Le but est de laisser jouer son subconscient, les notes doivent venir naturellement sans avoir à se poser de questions sur les tonalités, les cadences ou les accords.
C’est un ressenti qui doit être instinctif, libre. Il faut être comme sur un poste de radio lorsque tu cherches une station, il faut trouver la bonne fréquence en soi. C’est long par contre et, souvent, on se cache derrière le travail les plans la technique ou les méthodes en oubliant l’essentiel, la musique se joue avec ses oreilles, et les oreilles ce sont nos doigts.

Quelles ont été les clés de ton évolution, ce qui t’a réellement permis d’avancer, les musiciens, un livre d’étude particulier, une rencontre, une façon particulière de travailler ?
Comme je te le disais, jouer incessamment avec la radio, les CD ou la télé. Ça m’a permis de me forger un style, un jeu, une liberté qui m’est naturelle et authentique.

Quelles sont les affinités propres à ton jeu, trio, quartet, y a t-il selon toi une formule qui fait passer le mieux ce que tu as à dire ou est-ce suivant l’humeur ?
Les affinités pour moi sont avant tout humaines, si le courant passe avec les musiciens je joue dans n’importe quelle configuration, ce sera toujours enrichissant quel qu’en soit le style.

A tu un tempo, ton tempo, lequel ?
Le tempo dépend du moment ou je joue, l’après-midi ça peut aller plus vite, le soir j’aime jouer lazy.

Quelles sont les tonalités que tu apprécies et dans lesquelles tu navigues en liberté ?
J’aime bien les armures en bémols, pas mal de standards grâce aux cuivres sont écrits comme ça. Sinon toutes les tonalités sont intéressantes je ne suis pas sectaire.

As-tu développé ta technique de jeu propre ?
Avec la piccolo j’espère que oui, sur les autres basses, j’ai pas encore assez de recul mais on a tous un son, un touché, un style, ce sont nos empreintes digitales. Chaque musicien doit avoir une carte d’identité. Quand tu reconnais immédiatement au jeu et au son la personne qui joue, c’est qu’elle a déjà son influence. Après, si tout semble très facile en la voyant manœuvrer c’est qu’elle est déjà super au point et il y en a.

Penses-tu que la basse est l’instrument du groove ou aimes-tu te sentir libre tant dans les solos que dans les accords ?
Les deux, j’aime pas trop l’idée qu’une école puisse s’imposer sur une autre, après c’est le bon sens qui dirige ta réflexion. Si tu joues du Blues ou de la chanson, tu vas pas dans les fréquences basses faire du solo tout le temps. Le bassiste doit groover, c’est la base. Si en plus il peut planter de beaux chorus pourquoi s’en priver ? C’est le style et l’ouverture des musiciens qui dictent la conduite à tenir.

Demain je veux acheter un CD où tu joues, qu’est ce que tu me conseilles ?
Le prochain, il faut avancer.

Imaginons que tu puisses réunir n’importe quels musiciens, quelle serait pour toi la formation idéale à tes côtés ?
Oh là, ce serait un mega big band. Je vais en citer pas mal et dans tous les styles si je commence.

La vie du musicien, les conseils
Peux-tu nous décrire une semaine type de ta vie de musicien ?
Premièrement l’humeur. Ma vie influe sur ma façon de jouer il faut avoir quelque chose à dire, quelque chose à sortir, ce que régulièrement je n’arrive malheureusement pas à faire dans ma vie et mes relations sort derrière les notes.
Deuxièmement le téléphone et les mails, c’est ce qui influe sur ma semaine en général ;)

Dans ton travail personnel au quotidien, que joues-tu régulièrement ?

Je joue, comme je te le disais, suivant mon humeur, rien n’est régulier, rien n’est quotidien. J’aime pas parler du mot « art » je trouve qu’il a une connotation péjorative voir prétentieuse, mais pour une fois je vais l’employer, je crois que la norme est le contraire de l’art.

Il y a t-il d’autres horizons bassistiques que tu cherches à découvrir ?
Oui, j’aimerais pouvoir jouer de la Piccolo beaucoup plus, qu’elle prenne plus de place dans les orchestres, voir faire des duos avec des bassistes. Elle a l’intérêt de ne pas se mélanger aux fréquences graves dans ce cas là.

Enseignes-tu ? si oui, dans quel type de structure ?
J’ai arrêté cette année, je ne donne plus de cours. Sinon les structures étaient celles du circuit actuel : Conservatoire, école de musique, association.

Quels sont les conseils que tu donnerais aux aspirants-musiciens qui te lisent ?
J’ai pas la prétention de donner de conseils, je pense qu’un musicien s’inscrit dans la durée. Il faut être persévérant.
L’impossible recule devant celui qui avance. Après je leur dirais de ne pas reproduire mes erreurs, de ne pas rester dans leur bulle.
C’est excessivement long avant d’arriver à jouer comme on l’a rêvé et c’est souvent au détriment de ce qui est important dans une vie. On reconnaît son bonheur au bruit qu’il fait en partant donc restez VIGILANT. J’ai oublié de vivre bien souvent pour arriver dans mon rêve et quand la vie nous bouscule, la chute est dure.

En dehors de la musique, quels sont les domaines qui te passionnent ?
La spiritualité, la vie.

Internet, crise du disque, prise de position
La crise du disque, l’individualisme forcené de ceux qui arrivent à vivre de la musique, le préformatage des musiques, est-ce que tu penses que la pente est irréversible ou est-ce que tu entrevois des solutions ?

Oh là, je ne suis pas compétent pour répondre à ça, je dirai qu’il y a ceux qui s’adaptent au changement et ceux qui ne s’y adaptent pas. La concurrence pour vivre de la musique est dure pour ceux qui sont musiciens dans l’âme, car ils n’ont pas toujours conscience qu’il faut s’arrêter de jouer pour aller voir ce qu’il se passe dehors.
Il y a ceux qui cherchent des excuses et ceux qui trouvent des solutions. Après, savoir si c’est une bonne chose ou pas et comment les choses vont évoluer, difficile à dire quand on ne maîtrise pas le sujet.

Penses-tu qu’Internet puisse être une ouverture pour le musicien ou crois-tu à l’inverse que la toile va nous isoler encore plus ?
Les deux, c’est une ouverture exceptionnelle, Facebook, Myspace donne la sensation d’exister. C’est un moyen génial de communiquer, d’aborder, de s’ouvrir au monde et pour ça c’est immensément utile pour nous. Par contre, on s’isole déjà pas mal comme instrumentiste pour arriver à donner le meilleur de soi et souvent on doute, donc derrière un clavier d’ordinateur la vie peut vite devenir une prison asphyxiante.

Le musicien a son mot à dire face aux cris d’alarme que la planète émet un peu partout ! Ou penses-tu au contraire qu’il ne doit pas pratiquer le mélange des genres ?
Je pense qu’il devrait pratiquer le mélange des genres. Celui qui passe la quarantaine en étant encore musicien a démontré qu’il possédait des gènes de résistances bien développés ;)). Celui qui est sincère et sensible dans sa démarche de musicien est automatiquement un « alien » pour le reste du monde. Ce monde qui ne fonctionne pas avec nos codes, nos envies, nos rêves. Il y a toujours un décalage entre notre rêve original, notre but et la vie quotidienne, celle du monde « ordinaire ».

Alors en tant que musicien, j’ai tendance à dire non au monde tel qu’il est, et j’applique ma vie à ma façon d’être et de voir les choses. Il est rare de voir au fur et à mesure de l’avancée du chemin des personnes qui nous ressemblent et qui ne nous abandonnent pas en cours de route. Plus j’avance et moins je vois d’ « Highlanders »
Beaucoup de gens parlent mais n’agissent pas, ceux qui prêchent la paix dans le monde sont souvent fâchés avec tous leurs voisins etc. N’y vois pas de pessimisme c’est juste un ressenti, j’essaie de toujours dégager le côté positif des personnes et des événements et j'apprends dorénavant à me défendre.
J’aimerai juste tellement qu’on soit plus nombreux.
Bruno Chaza

https://www.brunochaza.com

--------------------------------------------------------------------------------



Merci Bruno pour ce moment passé ensemble et à bientôt , ici ou ailleurs !
Interview Fanto Chrys Legros
Modifié en dernier par Bruno Chaza le 25 janv. 2010, 17:57, modifié 2 fois.

madogs
Chef d'orchestre
Chef d'orchestre
Messages : 622
Enregistré le : 27 avr. 2005, 11:30
Localisation : Marmotland
Contact :

Message par madogs » 15 janv. 2010, 08:06

ah! Enfin, excellent !

Peux-tu, souhaites-tu nous en dire plus sur la spiritualité ? La méditation, le boudhisme ?
"le talent c'est d'avoir envie de faire quelque chose, tout le restant, c'est de la sueur." Brel

Avatar du membre
Mr.LeBelge
Moderato
Messages : 1187
Enregistré le : 25 mars 2006, 17:56
Localisation : 69

Message par Mr.LeBelge » 15 janv. 2010, 10:48

C vrai que tu ne t'étais jamais prêter à l'exercice Bruno...
:shock:

J'aurais été curieux de comparer cette interview avec une que tu aurais pu faire au début du forum....

Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 1761
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Message par Bruno Chaza » 15 janv. 2010, 16:29

Ola Madogs, je ne m'y connais pas plus que ça dans le Boudhisme, dans la spiritualité idem c'est tellement vaste par contre c'est vrai que j'aime bien vivre avec mon temps et que le dernier post posé par Mr LeBelge dans le bar du forum je le trouve interessant mais si tu cibles tes questions on peut échanger avec plaisir

Mon absence du forum Mr LeBelge était une démarche de ma part pour ne pas le fagociter, je voulais qu'il puisse vivre sans moi donc à sa création je me trouvais très présent un peu comme en ce moment et ça me génait un peu je trouvais cela narcissique mais un des reproches qui m'est souvent fait est mon manque de communication donc tu vois je me plie aux règles, et après tout c'est sympa j'y prends gout

Avatar du membre
jazzgirl
Moderato
Messages : 756
Enregistré le : 12 mars 2005, 11:08
Localisation : Paris est
Contact :

Message par jazzgirl » 15 janv. 2010, 16:45

Bruno Chaza a écrit :
Mon absence du forum Mr LeBelge était une démarche de ma part pour ne pas le fagociter, ... je trouvais cela narcissique ...
Narcissique, narcissique, oui peut-être un peu... mais en même temps, le forum s'appelle Bruno Chaza Forum, ce n'est pas pas le forum Babasse.com, même si tu es bassiste... Tu vois?

Je veux dire que c'est normal qu'il ait baissé de fréquentation en ton absence puisqu'il a par essence ton nom... je ne sais pas si je suis claire. C'est un peu le forum de "tes amis" ou de personnes qui partagent et/ou voient la vie, la musique de la même façon...

Alors toi n'étant plus c'était plus la même chose, comme ci tu ne faisais pas partie de la fête alors que c'est la tienne... Triste non ? :cry: J'exagère et je plaisante mais dans l'image je trouve que c'est un peu ça ...
Musicalement

Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 1761
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Message par Bruno Chaza » 15 janv. 2010, 16:58

C'est très clair en tout cas merci
Mais c'était le ressenti que j'avais mais bon voyons devant et maintenant construisons de plus bel ce que nous sommes en train de faire

madogs
Chef d'orchestre
Chef d'orchestre
Messages : 622
Enregistré le : 27 avr. 2005, 11:30
Localisation : Marmotland
Contact :

Message par madogs » 15 janv. 2010, 17:18

Entièrement d'accord avec Agnès...

Quant à la spiritualité. C'est un sujet tellement vaste...que je ne sais que dire... Si ce n'est que je "médite" avant chaque concert ou répétion et que ça me permet de bien mieux me recentrer et d'être beaucoup plus présent dans ma musique.

Cet état d'esprit, j'ai pu le développer grâce au Taiji Chuan. Je me demandais donc si ta remarque sur la spiritualité était aussi un moyen de mettre l'accent sur le fait que d'autres disciplines peuvent enrichir notre musique et notre créativité. Même si a priori elle n'ont rien voir...

Si oui, j'aurais aimé connaître quelle spiritualité tu as choisi... mais tu m'as répondu.

bon week-end
"le talent c'est d'avoir envie de faire quelque chose, tout le restant, c'est de la sueur." Brel

Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 1761
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Message par Bruno Chaza » 17 janv. 2010, 10:32

Madogs
Lorsque je parle de spiritualité, je devrai plutôt dire "expérience de vie" ou "progression de vie" je n'appartiens à aucun dogme, aucune école, à aucune spiritualité particulière, j'ai un ressenti qui m'est personnel
tu vois en ce moment j'essaie de comprendre le lâcher-prise j'ai trouvé quelques unes de ses phrases très intéressantes et elle corresponde à ce que je vis en ce moment .....

Lâcher Prise, ce n'est pas se montrer indifférent mais simplement admettre que l'on ne peut agir à la place de quelqu'un d'autre.

Lâcher prise, ce n'est pas couper les liens mais prendre conscience qu'il ne doit pas y avoir contrôle d'autrui.

Lâcher prise, ce n'est pas être passif, mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un évènement.

Lâcher prise, c'est reconnaître ses limites, c'est à dire que le résultat final n'est pas entre nos mains.

Lâcher prise, ce n'est pas blâmer ou vouloir changer autrui, mais donner le meilleur de soi-même.

Lâcher prise, ce n'est pas prendre soin des autres mais se sentir concerné par eux.

Lâcher prise, ce n'est pas "assister" mais encourager.

Lâcher prise, ce n'est pas juger, mais accorder à autrui le droit d'Etre avec toutes ses imperfections comme champ d'expériences.

Lâcher prise, ce n'est pas s'occuper de tout ce qui arrive, mais laisser les autres gérer leur propre destin, source d'éveil.

Lâcher prise, ce n'est pas materner les autres, mais leur permettre d'affronter la réalité.

Lâcher prise, ce n'est pas rejeter, c'est au contraire accepter.

Lâcher prise, ce n'est pas harceler, sermonner ou gronder mais tenter de déceler ses propres faiblesses et de s'en défaire.

Lâcher prise, ce n'est pas adapter les choses à ses propres désirs, mais prendre chaque jour comme il vient et l'apprécier sans oublier de s'aider soi-même.

Lâcher prise, ce n'est pas critiquer ou corriger autrui, mais s'efforcer de devenir ce que l'on rêve de devenir.

Lâcher prise, ce n'est pas regretter le passé, mais vivre et grandir pour l'avenir dans l'ici et maintenant.

basste
Chef d'orchestre
Chef d'orchestre
Messages : 577
Enregistré le : 24 avr. 2006, 09:32
Localisation : à une lieue de montauban ..
Contact :

Message par basste » 25 janv. 2010, 21:58

belle interview maestro. +200 pour cent pour le lâcher prise.
belle actualité 8)

Avatar du membre
jazzgirl
Moderato
Messages : 756
Enregistré le : 12 mars 2005, 11:08
Localisation : Paris est
Contact :

Re: Suite actu

Message par jazzgirl » 26 janv. 2010, 09:27

Bruno Chaza a écrit :Deux nouvelles actualités toute cahaude sorties du four
1.Je commence aujourd'hui l(...) je serai à la piccolo.
Plus d'infos prochainement sur le sujet
Ooooh j'avais pas vu ! Merci!

:wink:
Musicalement

Avatar du membre
Thomas
Moderato
Messages : 1111
Enregistré le : 05 nov. 2004, 14:00
Localisation : Cahors

Message par Thomas » 02 févr. 2010, 22:56

Je pense donc qu'une chose est essentielle dans la Vie c'est "lacher prise " ! :D Et l'on se sent de suite beaucoup mieux...

Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 1761
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Message par Bruno Chaza » 07 févr. 2010, 09:20

Oui Thomas sauf que tu connais le proverbe
La théorie s'est quand on sait tout et que rien ne marche et la pratique c'est quand tout marche et qu'on ne sait pas pourquoi
Pouvoir lacher prise est souvent d'une difficulté incroyable tout du moins sur le moment avec le temps les choses différent....

Avatar du membre
Bruno Chaza
Maestro
Maestro
Messages : 1761
Enregistré le : 07 sept. 2004, 21:51
Localisation : France
Contact :

Re: Bruno Chaza

Message par Bruno Chaza » 29 déc. 2017, 21:00

Ah oui l'histoire du lâcher prise :ohoh: :w1l:

Répondre